TGV visé par des tirs à Marseille : un appel à témoins lancé auprès des passagers

ILLUSTRATION

TRANSPORT - Après qu'un TGV arrivé en gare de Marseille Saint-Charles a été visé par des tirs, un appel à témoins a été lancé par la Sûreté départementale de la sécurité publique.

L’enquête ne fait que commencer. Un TGV reliant Paris à Marseille a été la cible de plusieurs projectiles, sans doute tirés par une arme à feu, mercredi soir, quelques hectomètres avant son arrivée à la gare Saint-Charles de Marseille. Par conséquent, le parquet a lancé un appel à témoins à tous les "passagers du train TGV Inoui n°6123 en provenance de Paris gare de Lyon susceptible d'apporter des éléments", via un communiqué de la procureure de Marseille, Dominique Laurens. Ils sont invités à se rapprocher de la Sûreté départementale de la sécurité publique chargée de l’enquête.

Un conducteur d’un TGV a d’ores et déjà témoigné. Il a évoqué "des flashs susceptibles de correspondre à des tirs" sur un autre TGV en provenance de la Gare de Lyon à Paris "dont l'arrivée était prévue en Gare Saint-Charles à Marseille à 20h58", a indiqué le communiqué. "Treize impacts non traversant sur six voitures distinctes dont deux vitres étoilées sur deux voitures distinctes" ont été constatés sur le train, selon la procureure. 

Lire aussi

Une enquête a été ouverte pour dégradations de bien public par moyen dangereux pour les personnes. Aucune personne n'a été blessée et tous les passagers ont pu débarquer normalement à leur arrivée, a précisé Cyrille Durand, porte-parole de SNCF Voyageurs, soulignant que la compagnie avait porté plainte suite à cet incident "extrêmement rare".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron désormais confirmées en France

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.