Toulouse commémore les 15 ans de l'explosion de l'usine AZF

Société
DirectLCI
HOMMAGE - Quinze ans après, 200 Toulousains ont commémoré ce mercredi l'explosion de l'usine chimique AZF, qui avait fait 31 morts et plus de 2500 blessés le 21 septembre 2001.

Il s'agit de la plus grande catastrophe industrielle en France depuis 1945. Le 21 septembre 2001, l’usine chimique AZF de Toulouse explose, faisant 31 morts et plus de 2500 blessés. Ce mercredi 21 septembre, plus de 200 personnes se sont réunies pour commémorer cette catastrophe. Le maire LR de Toulouse Jean-Luc Moudenc a allumé une bougie au pied d'un des 31 cyprès qui mènent au mémorial et représentent les victimes. A 10h17, heure précise de l'explosion, les sirènes ont retenti puis les noms des 31 personnes décédées ont été égrenés avant une minute de silence devant le mémorial et la stèle.

Une saga judiciaire

Le troisième procès AZF devrait s’ouvrir à Paris à partir du 24 janvier 2017. Il rouvre une plaie déjà difficile à cicatriser et réveille le sentiment d'injustice. "C'était il y a 15 ans mais la justice ne s'est toujours pas prononcée", a indiqué à l'AFP le maire de Toulouse. "J'aurais préféré que le procès se tienne à Toulouse car les familles sont ici", a-t-il ajouté.


Un premier procès a eu lieu en 2009, au cours duquel  le directeur du site Serge Biechlin avait été relaxé au bénéfice du doute. En septembre 2012 s'était ouvert le procès en appel à Toulouse à l'occasion duquel Serge Biechlin avait été condamné à trois ans de prison, dont un ferme et 45.000 euros d'amende, et à 225.000 euros d'amende avec la société Grand Paroisse. Mais cette décision est finalement annulée en janvier 2015. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter