Tours : 1800 candidats appelés à repasser une épreuve du concours d’entrée de l’école d’infirmiers à cause d'une erreur de sujet

Tours : 1800 candidats appelés à repasser une épreuve du concours d’entrée de l’école d’infirmiers à cause d'une erreur de sujet

DUR, DUR - Près de 1800 candidats inscrits au concours d'entrée de l'Institut de Formation en Soins Infirmiers du CHRU de Tours sont appelés à repasser une épreuve ce samedi. En cause, une erreur d’énoncé repérée trop tard. Ce n'est pas la première fois que ce cas de figure se produit dans ce concours...

Le 11 mars dernier, les copies des 1800 candidats à l’épreuve des tests psychotechniques du concours d'entrée à l'école d'infirmiers de Tours contenaient des sujets qui ne leur étaient pas destinés. Problème, les organisateurs se sont rendus compte de l'erreur trop tard, ce qui a poussé la direction du centre hospitalier de Tours à annuler cette épreuve et la reporter à ce samedi. 

"Si on avait laissé perdurer cette erreur et s'il y avait eu un recours, tout le concours aurait pu être annulé. Les conséquences auraient été plus dommageables", se défend la directrice adjointe du CHRU, Amélie Roux, en charge des écoles à France Bleu Touraine.

Pas de dédommagement pour les candidats

Face à ce couac, le syndicat SUD Santé Sociaux monte au créneau : "On sait que des salariés se présentent au concours, est-ce qu'ils vont pouvoir être libérés ? Pas sûr. Celui qui habite à 800 kilomètres, est-ce qu'il va avoir les moyens de se payer à nouveau un ticket de train ? Pas sûr", peut-on lire sur le site de France Bleu Touraine. Ce même syndicat réclame dans le même temps que les frais de dossier – entre 100 et 150 euros - et de déplacement soient pris à la charge du CHRU. Une proposition que décline le principal intéressé. 

Un cas de figure similaire en 2015

L'an dernier, le 25 mars 2015, plusieurs milliers de candidats au concours d'infirmier de la région Languedoc-Roussillon étaient appelés à plancher sur l'épreuve de Français. Problème, à l'institut de formation de soins infirmiers de Nîmes, une inversion de sujet avait été effectuée par erreur. "L'étude de texte programmée pour 15h30 a été présentée aux candidats à 13h30. Ce qui fait que les autres candidats qui devaient passer l'épreuve à 15h30 auraient très bien pu, par téléphone, être informés du sujet car à Carcassonne comme ailleurs il s'agissait du même sujet", s’était expliquée la direction qui, pour éviter des recours, avait finalement décidé d’annuler cette épreuve…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 500.000 participants à travers la France, selon les organisateurs

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter