Trafic routier : alors, ça roule ?

Trafic routier : alors, ça roule ?

DirectLCI
ROUTES - Des bouchons, des trains bondés, et un temps mitigé sont attendus durant ce long week-end pascal. Metronews fait le point pour vous aider à y voir un petit peu plus clair.

Début des vacances scolaires pour certains , retour pour d'autres, mais week-end prolongé pour tous... les prochains jours s'annoncent compliqués sur les routes de France. Pour l'heure, le trafic est encore faible : en Ile-de-France, 62 kilomètres de bouchons sont enregistrés ce vendredi matin contre 84 en province. Pour ceux qui empruntent l'A43 en direction de Lyon, soyez néanmoins prudents, un accident à Vaulx-Milieu entraîne 8 kilomètres de bouchon.

Samedi rouge

Mais les choses devraient se gâter très rapidement. Le trafic est en effet classé orange pour vendredi et samedi dans le sens des départs, et lundi dans celui des retours. Mais ça vire carrément au rouge samedi en Ile-de-France, dans le Centre et dans l'Ouest du pays. Bison Futé déconseille entre autres de "quitter les grandes métropoles entre 9 heures et 11 heures, puis les grands axes de liaison (...) entre 11 heures et 17 heures". Même mise en garde pour les retours de lundi. Sans trop de surprise, "les axes concernés sont plus particulièrement ceux qui mènent vers le sud du pays ou vers les zones côtières", explique le prévisionniste.

Météo capricieuse

Si vous avez opté pour le train, il faudra également faire montre de patience. Le trafic des Eurostar entre Londres et Lille notamment, a été suspendu jeudi soir après un enchaînement d'incidents. Le tunnel a été bloqué pendant plus de cinq heures. Au total, quelque 130.000 passagers devraient traverser la Manche ce week-end. Vendredi, les trains seront bondés... La SNCF s'attend en effet à accueillir plus de 8,5 millions de voyageurs durant les vacances de printemps. Mais le soleil, ça se mérite ! Sur la moitié nord du pays, nuages et pluies sont attendus. Les nuages bourgeonnent également de la Provence à la Corse. Il faut donc prendre la direction du Sud-Ouest pour croiser le printemps. Que ceux qui sont coincés dans les grandes métropoles se rassurent. Un peu partout, la chasse aux œufs se fera en présence d'un temps mitigé et instable. Mais comme disait l'écrivain français Paul-Jean Toulet "Il y a des pluies de printemps délicieuses où le ciel a l'air de pleurer de joie". Très bon week-end à tous.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter