Passionné du rail, Castex prend le Paris-Nice pour relancer les trains de nuit

Train de nuit : vraiment économique ?

TRANSPORTS ÉCOLOGIQUES - Le gouvernement veut relancer les trains de nuit en France, à commencer par la ligne Paris-Nice dont le Premier ministre inaugure le retour trois ans après son arrêt.

Il ne lui a pas consacré d'ouvrage, mais il tenait à en être un passager. Le Premier ministre, Jean Castex, a embarqué ce jeudi soir dans le train de nuit Intercités Paris-Nice, départ à 20h52 de la gare de Paris-Austerlitz, arrivée à Nice le lendemain à 9h11. Douze heures de trajet au programme pour le second personnage de l'État, signe du grand retour de ce train de nuit dont l'exploitation avait cessé en décembre 2017, faute de rentabilité.

Le train affiche complet, les bénéficiaires de billets ont dû débourser au moins 19 euros en siège incliné, 29 euros en couchette de seconde classe et 39 euros en couchette de première. L'Intercités Paris-Nice reliera tous les jours, et dans les deux sens, Paris-Austerlitz et Nice-Ville avec six arrêts, dont Marseille, Toulon et Cannes.

Objectif d'une dizaine de trains de nuit en 2030

Avec ce long trajet, le chef du gouvernement souhaite illustrer une "concrétisation rapide du plan de relance" gouvernemental avec ses 5,3 milliards d'euros à destination du secteur ferroviaire. 100 millions d'euros iront notamment aux trains de nuit pour rafraîchir une cinquantaine de voitures usées. Le gouvernement compte aussi relancer le Paris-Tarbes d'ici à la fin de l'année.

Ce retour en grande pompe du Paris-Nice doit "mettre en valeur un mode de transport vertueux qui participe au désenclavement des territoires. Nice est ultra connecté pour les CSP++ mais moins pour les étudiants et autres", a justifié à l'AFP l'entourage du Premier ministre. Le retour de ce train de nuit pourrait être le premier d'une nouvelle série de lignes nocturnes. "Mon ambition, c'est une dizaine de trains de nuit en 2030", avait déclaré le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, en janvier dernier.

En vidéo

Jean Castex prend le train de nuit Paris-Nice

Aucun doute que le Premier ministre, ancien maire de Prades (Pyrénées-Orientales), prend un plaisir tout particulier à cette parenthèse ferrovipathe, lui qui a consacré un ouvrage à la ligne Perpignan-Villefranche-de-Conflent. La relance des trains de nuit est chère au cœur de Jean Castex, dont un ami avait confié au magazine Ville, Rail & Transports qu'il possédait "quasiment toute la collection" des numéros de La Vie du rail.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.