Tremblez, le Bon Coin et Amazon ! Emmaüs débarque avec son site de vente en ligne

Tremblez, le Bon Coin et Amazon ! Emmaüs débarque avec son site de vente en ligne

Société
DirectLCI
PAS BÊTE - Le 1er octobre prochain, Emmaüs va lancer Label Emmaüs, son propre site de vente en ligne. L'idée n'est pas forcément de concurrencer les grands boutiquiers que sont Amazon ou Le Bon coin, mais de se positionner sur internet, en proposant les objets de ses salles de ventes en ligne. Et, pourquoi-pas, proposer de redonner du sens à ses achats.

"Oh, non, on ne vient pas concurrencer Le Bon Coin ou Amazon…." Au téléphone, Maud Sarda sourit. Elle travaille chez Emmaüs et est responsable d'un tout nouveau projet, qui suscite une vraie curiosité : en octobre prochain, l'association de récup' fondée par l'abbé Pierre va lancer son propre site de vente en ligne. Mais l'affiche modeste : " Ce n'est pas tout de suite qu'on alignera un catalogue d'objets aussi importants que ces gros sites. Ce n'est d'ailleurs pas notre objectif !"

La plateforme d'Emmaüs sur le web a déjà un nom : Label Emmaüs, hébergé sur label-emmaus.co . Dessus, seront proposés, avec photos et descriptifs, des milliers d'objets récoltés par les salles de vente locales. Chacun pourra passer sa commande sur le site, et se faire envoyer l'objet, ou, plus sûrement, venir le retirer sur place. "La volonté n'est pas de vider les salles de vente, mais plutôt que les gens retournent chez Emmaüs", précise Maud. "Ce serait un outil supplémentaire". Sur le papier, c'est vrai que l'initiative fait penser au bien connu Le Bon coin, site de revente entre particuliers. "On propose plutôt une alternative, on voudrait être un contre modèle des sites marchands traditionnels", indique Maud. "Pour redonner du sens à la consommation, de la solidarité."

"C'est à nous d'être plus visible, de mieux montrer ce que l'on fait"

Il est vrai, aussi, que pour l'instant sur internet, Emmaüs était plutôt absent. L'association restait campée sur son modèle de la salle de vente – il y en a plus de 350 dans toute la France, où chacun peut passer fureter. Un concept certes bien rôdé, mais peut-être un peu poussiéreux, au point de faire oublier que l'association a tout de même été l'une des pionnières de la restauration d'objets récupérés – des tendances si populaires aujourd'hui. Aujourd'hui, Emmaüs a donc décidé de se rattraper. "Comme tout marchand, ça fait pas mal d'années qu'Emmaüs se pose la question de la vitrine digitale", indique Maud. Il y en a eu, des tentatives. Mais il y a eu aussi beaucoup de douches froides : "Des groupes locaux qui se sont lancés seuls ont été confrontés à la difficulté d'avoir de la visibilité sur internet, il y a aussi des questions juridiques, fiscales sur la structure de vente… Et techniquement, ce n'est pas simple : la vente en ligne fait appel à des métiers très spécifiques, que nous n'avions pas", énumère Maud. Peut-être aussi, une histoire de génération pas vraiment digitale, dans cette association lancée à l'hiver 1954. 

Bref, ça s'annonçait difficile, mais il fallait y aller. Il y avait une vraie belle carte à jouer. "Cela permet aussi de toucher un nouveau public, celui des jeunes, estime Maud. D'essayer que les étudiants viennent chez nous plutôt que d'acheter du neuf. Et aussi que toutes les personnes, même aisées, qui n'ont pas le réflexe Emmaüs pour leurs achats commencent à y penser", complète Maud. "Il n'y a pas de barrière psychologique à avoir, c'est ouvert à tous, et on croit beaucoup ici à l'idée de la mixité des publics."

Depuis un an, la réflexion était dans les tuyaux, et, une fois actée, la mise en œuvre a été lancée en janvier. Label Emmaüs sera présenté ce week-end, au Salon Emmaüs qui se tient porte de la Villette à Paris. Et le 1er octobre prochain, ce seront d'abord une vingtaine de salles de vente, pilotes, qui commenceront à proposer leurs objets en ligne. "On vise 5 à 10.000 objets pour le début", précise Maud. "On veut y aller doucement, prendre le temps d'évaluer ce que ça va représenter pour la structure, les compagnons. Puis l'idée est d'élargir au maximum, et d'aboutir à un vrai bric-à-brac en ligne."

> Pour vous tenir informé du lancement de Label Emmaüs, rendez-vous sur label-emmaus.co ; Salon Emmaüs ce dimanche de 9 h 30 à 18 h 30, au Paris Event Center porte de la Villette. Tous les détails par ici.

A LIRE AUSSI >>  "Ensemble, on a un pouvoir extraordinaire" : i-boycott veut faire trembler les multinationales

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter