"Très bien", ou "fumisterie" ? : vous nous avez donné votre avis sur l'appel à la réserve nationale (et ça fait débat)

"Très bien", ou "fumisterie" ? : vous nous avez donné votre avis sur l'appel à la réserve nationale (et ça fait débat)

DEBAT - Après l'attaque de Nice qui a fait 84 morts le 14 juillet dernier, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a invité les Français "patriotes" qui le souhaitent à rejoindre la réserve opérationnelle, pour soulager les forces de l'ordre, très sollicités. François Hollande a réitéré cet appel ce mercredi pour former une "Garde nationale". Metronews vous a demandé si vous étiez prêts à devenir réserviste. Une chose est sûre : d'après vos commentaires, la mesure fait débat.

Nécessaire, ou inutile ? Ce mercredi, le président François Hollande a réitéré l'appel du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, en enjoignant aux Français de s'investir dans les différentes réserves pour constituer une "Garde nationale", après l'attentat de Nice questionne Si, dans le sondage que metronews a mis en ligne lundi matin, vous avez été 64% (sur 837 votants) à estimer que la mesure était bonne, sur notre  page Facebook , le sujet a plutôt fait débat. 

Il y a d'abord ceux qui trouvent cet appel "très bien". Comme Jules, qui estime que "le volontariat est la meilleure option" : "S'engager sans motivation, ça ne sert à rien ! Et oui les forces de l'ordre ont besoin de renfort qu'ils soient policiers gendarmes mais et surtout militaire car ils sont sur tous les fronts et reste des humains !" Même son de cloche pour Patricia : "Pourquoi pas, puisque c'est basé sur le volontariat. Et ça permettrait aux forces de l'ordre de se reposer un peu à leur tour. Le gouvernement ne peut pas former du jour au lendemain des flics ou militaires, alors les réservistes sont une solution pour que nos gars se reposent un peu vu les heures qu'ils font".

A LIRE AUSSI >>  VOTEZ : seriez-vous prêt à rejoindre la réserve opérationnelle ?

"On ne devient pas militaire en 13 jours"

D'autres sont plus nuancés. Ainsi, pour Jean, cet appel de Cazeneuve est clairement un "aveu du manque d'effectif dans la police ou l'armée". Et le débat n'est pas loin, souvent de prendre une tournure politique : "Sarkozy a diminué les effectifs, il est aussi responsable de ce fiasco, que le gouvernement actuel", estime-t-il ainsi. David, ancien militaire, raconte justement être "entré dans une colère folle", en voyant cet appel : "Il y a quelques années, j'étais prêt à signer pour 22 ans de carrière quand les politiques ont décidé que je coûtais trop cher à la société", raconte-t-il, faisant allusion aux coupes budgétaires dans l'armée. "Et maintenant, on demande au citoyen lambda de protéger et défendre notre pays !"

Car beaucoup d'internautes se posent aussi des questions sur la capacité de ces réservistes, pour suppléer les forces de l'ordre. "Pour être réserviste, il faut faire une formation de 13 jours seulement", rappelle Amélie. "On ne devient pas militaire en 13 jours, on ne sait pas manier un famas ou intervenir en cas d'urgence. Ce ne sont pas des réservistes qui vont nous protéger. C'est du n'importe quoi, une belle fumisterie." Comme d'autres, elle plaide plutôt pour "augmenter les effectifs des militaires. C'est un métier à part entière tout le monde n'est pas apte à l'être." "C'est démagogique et inefficace... C'est un moyen de boucher les trous ", abonde Aurélia. "La quantité de personnes susceptibles d'intervenir ne peut pas primer sur la qualité de la formation des personnes de métier déjà sur le terrain !" 

"Ca ne les arrêtera pas tant que la menace sera là"

La quantité ne donnera pas de la qualité, estime aussi Nicolas. "Vous pouvez mettre autant de force de l'ordre que vous voulez, ça peut déjouer certains attentats, mais ça ne les arrêtera pas tant que la menace sera là", écrit-il. Damien, autre internaute, pose la question : "Il est important de se demander plutôt si Daech frappe parce que nous avons des forces armées au Proche-Orient ou s'ils frappent parce qu'ils espèrent réellement instaurer un califat mondial ? Dans le premier cas, alors la solution est simple, sortir du bourbier du Proche-Orient et l'escalade cesse. Dans le second cas, il est évident que nous ne pouvons pas les laisser faire et la décision d'appeler des réservistes est insuffisante." Jean-Sébastien estime lui aussi qu'il faut surtout "s'attaquer à la cause, à savoir l'entrée des éventuels terroristes. Et non à la conséquence. Quand ils sont là...il est déjà trop tard !"

Et, ressurgit, la question du retour du service militaire. Une vraie solution, pour beaucoup. "Il faut remettre le service militaire obligatoire", pense Olivia, pour qui "faire appel à des civils non formés c'est inadapté". Francine y voit un autre avantage : "Ça remettrait tous ces jeunes dans le droit chemin."

EN SAVOIR + >> Suivez en direct les derniers événements liés à l'attentat de Nice

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.