Tweet sexiste contre Trierweiler : Salviac perd contre RTL

Tweet sexiste contre Trierweiler : Salviac perd contre RTL

DirectLCI
JUSTICE - Viré de RTL pour son tweet conseillant à ses "consœurs" de "baiser utile" pour devenir "première dame de France", le choniqueur sportif Pierre Salviac avait engagé une procédure pour contester son licenciement. Il vient d'être débouté, mais pourrait faire appel.

"A toutes mes consoeurs, baisez utile, vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France". Ce tweet, écrit quelques jours après l'élection de François Hollande et visant manifestement Valérie Trierweiler, avait valu à Pierre Salviac une avalanche de messages dénonçant son "machisme" et sa "beaufitude".

L'ex-"monsieur rugby" de France 2 avait surtout été mis à la porte de RTL après cette sortie pour le moins douteuse, la radio jugeant que le journaliste avait "tenu au sujet de ses consœurs" "des propos intolérables et totalement inacceptables". Un licenciement que celui qui a depuis lancé un site Internet, Voyagez-malin.net , avait ensuite contesté en justice au nom de la défense de "la liberté d'expression". A tort, vient de décider la 17e chambre du Tribunal de grande instance de Paris, spécialisée dans les affaires de presse.

"Le statut juridique du tweet n'est pas tranché"

Celle-ci, dans un jugement rendu mercredi, a en effet "jugé légitime la décision prise par RTL de rompre toute collaboration" avec le consultant sportif, a indiqué la radio dans un communiqué. Son tweet "portait bien atteinte aux valeurs de RTL"".

"On est déboutés, mais RTL est également déboutée des demandes exorbitantes de dommages et intérêts qu'elle avait formulées pour soit-disant atteinte à son image", a aussitôt réagi, "déçu" l'avocat de Pierre Salviac. "A ce stade là, la question fondamentale de ce que constitue un tweet, du statut juridique du tweet, n'est pas tranchée", a par ailleurs regretté maître Christian Chevalier.

De son côté le chroniqueur, toujours très actif sur Twitter où il se présente comme "vanneur" et "persifleur", "langue de Pierre plutôt que langue de bois", n'a pas manqué de réagir sur son compte . Lui aussi souligne que la station a également vu ses demandes rejetées. "Un communiqué de presse a-t-il été envoyé disant que RTL a été débouté ?", interroge-t-il. Après avoir dénoncé un "communiqué de victoire complaisamment relayé", Pierre Salviac prévient : "Ça sent l'appel".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter