Uber accusé d'avoir tracé les utilisateurs d'iPhone

SOCIÉTÉ

TRAÇAGE - Selon le New York Times, le service de véhicule de transports avec chauffeur (VTC) aurait tracé les utilisateurs d'iPhone en 2015 via l'application, même quand cette dernière était fermée. Cette fonction a depuis été supprimée.

C'est une révélation dont Uber se serait bien passée. Dans un portrait du New York Times consacré à Travis Kalanick, le PDG du service de véhicule de transports avec chauffeur (VTC), on découvre comment Uber a réussi à traquer les utilisateurs d'iPhone de manière permanente.

Selon le quotidien américain, la start-up avait mis en place un système bien ficelé appelé "fingerprint tracking" afin d'identifier ses clients, même lorsque l'application est éteinte ou désinstallée du téléphone. Pour ne pas se faire repérer par la marque à la pomme, le PDG aurait demandé à ses salariés de ne pas installer la fonctionnalité sur les téléphones des employés d'Apple.

Lire aussi

"Une manière de prévenir les fraudes"

En vidéo

Uber, responsable de salariat déguisé ?

La fonctionnalité, mise en place en 2015, a depuis été supprimée à la demande de... Tim Cook, le PDG d'Apple, lui-même. Selon le New York Times, lui et Travis Kalanick se seraient rencontrés début 2015, dans une ambiance particulièrement tendue. Tim Cook, qui avait alors découvert le pot aux roses, l'aurait menacé de supprimer l'application du catalogue Apple s'il ne retirait pas la fonctionnalité en question immédiatement. 

Dans un communiqué de presse publié dimanche, Uber s'est justifiée, invoquant "une manière de prévenir les fraudes" et un moyen d'"éviter que les chauffeurs utilisent plusieurs iPhones pour faire des 'auto-commandes'". Et d'assurer qu'aujourd'hui l'entreprise "ne surveillait pas la localisation des utilisateurs après la suppression de l'application".

Depuis quelques mois, le groupe fait face à des appels au boycott des consommateurs et a procédé à des changements dans sa direction après une série de révélations sur sa culture d'entreprise. En avril dernier, la marque avait annoncé le départ de sa directrice de la communication, Rachel Whetstone, quelques semaines après le retrait de deux autres responsables de premier plan du groupe américain des services de voitures de tourisme avec chauffeur (VTC). 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter