Un Algérien soupçonné de liens avec des djihadistes expulsé de France

SOCIÉTÉ
EXPULSION - Le ministère de l'Intérieur a annoncé qu'un ressortissant algérien avait été renvoyé vers son pays. Soupçonné d'être impliqué dans des réseaux djihadistes, il faisait peser une "menace grave" sur l'ordre public en France.

La place Beauvau n'a pas manqué d'afficher sa volonté de "lutter sans relâche contre le terrorisme". Un Algérien faisant peser une "menace grave" sur l'ordre public en France a été expulsé jeudi vers son pays, annonce ce jeudi le ministère de l'Intérieur. Les services du ministère "ont procédé ce jour à l'expulsion vers l'Algérie de M. Abdelkrim Mostefai, ressortissant de ce pays", selon ce communiqué.

Cette expulsion a été décidée "compte tenu de la menace grave que faisait peser sur l'ordre public le maintien de cet individu sur le sol français", selon le ministère, qui n'a pas précisé ce qui était exactement reproché à Abdelkrim Mostefai. "Cette mesure a permis de mettre en oeuvre la procédure d'éloignement dès que sa présence a été repérée sur le sol français", a-t-il ajouté.

"Impliqué dans des réseaux djihadistes"

"Abdelkrim Mostefai était présumé impliqué dans des réseaux djihadistes", a souligné une source policière à l'AFP, précisant que cet homme n'avait aucun lien de parenté avec Ismaël Mostefaï, l'un des assaillants du Bataclan le 13 novembre 2015.

Depuis 2012, 80 mesures d'expulsion ont ainsi été prononcées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, selon le ministère de l'Intérieur.

A LIRE AUSSI
>>  Terrorisme : quand Benoist Apparu réclame la création d’un délit… déjà réprimé
>>  Depuis les années 70, le nombre de victimes d'attentats diminue en Europe occidentale
>>  Terrorisme : la France est-elle vraiment en guerre contre Daech ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter