Un homme jugé pour le meurtre d'un ex-rugbyman devenu travesti

Un homme jugé pour le meurtre d'un ex-rugbyman devenu travesti

PROCÈS – Un homme âgé de 35 ans comparait à partir de ce jeudi et jusqu'à lundi devant la cour d'assises de l'Hérault pour le meurtre, en août 2006, d'un ancien rugbyman devenu travesti. La victime, âgée de 47 ans, avait été poignardée de plus de 80 coups de couteau.

Il s'appelait Guy, il est devenu ''Eva'' ou ''Le Bison''. En 2006, cet ancien rugbyman devenu travesti a été sauvagement poignardé à son domicile, situé dans le centre-ville de Montpellier (Hérault). Son meurtrier présumé, Hassan D, retrouvé cinq ans après les faits, comparaît à partir de jeudi devant la cour d’assises de l'Hérault. L'homme a toujours plaidé la légitime défense.

Les faits remontent précisément au 26 août 2006. Vers 2 heures du matin, les policiers interviennent après que des voisins les ont alertés de cris suspects. Arrivés sur place, les forces de l'ordre ne peuvent que constater la scène du crime. La victime, Guy Labarrière, est étendu sur son lit en bas résille et mocassins. Dans son petit studio, du sang partout. L'homme de 47 ans a été lardé de coups de couteau, environ 80 au total, portés au visage, sur le tronc et au niveau de l'abdomen. Ses deux poumons ont été perforés et il a été retrouvé presque décapité.

L'accusé ''a pété un plomb, sombré dans l'alcool''

Au point mort, l'enquête rebondit en 2010, lorsque l'ex-compagne d'Hassan D. se présente à la police. Elle raconte que le soir du drame, son compagnon était rentré vers 5 heures du matin avec une blessure au doigt. Il lui avait alors expliqué que deux hommes dont un travesti l'avaient agressé et l'avait forcé à pénétrer dans un appartement. Pour s'échapper, il aurait alors poignardé le travesti à plusieurs reprises. Grâce à ce témoignage, les enquêteurs ont pu partir à la recherche du trentenaire. Traqué en Allemagne et en Turquie, Hassan D. sera finalement interpellé le 30 avril 2011 à Anvers (Belgique).

"Mon client s'est retrouvé face à ce travesti d'1,92 mètres et presque 100 kilos qui était sous l'emprise de l'alcool, de drogues et de médicaments, raconte son avocat, contacté par metronews à la veille du procès. Eva l'a menacé avec une serpette et a approché son sexe pour qu'il lui fasse une fellation, détaille encore Me Luc Abratkiewicz, qui parle ''de peur, d'humiliation et de rage'' pour expliquer le geste de son client. Agé de 27 ans, marié et hétérosexuel au moment des faits, Hassan D. ''ne s' est jamais remis de cette affaire'', déplore le conseil. Il a pété un plomb, sombré dans l'alcool.''

De son côté, l'accusation n'a jamais cru à cette version, soulignant ''l'acharnement'' sur le corps de la victime. Le deuxième homme, accusé par Hassan D., n'a quant à lui jamais été retrouvé, pas plus que l'arme du crime. Le verdict est attendu lundi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : le plan blanc déclenché dans la région PACA

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.