Un lecteur de QR code sur un distributeur de billets ? Rien à voir avec le Covid-19

Ce dispositif n'est pas proposé en France par la banque BCV.

INTERROGATIONS - Des internautes ont relayé la photo d'un distributeur de billets sur lequel s'apprête à être installé un lecteur de QRcode. Si certains font le lien avec l'épidémie de Covid et les pass sanitaires, il n'en est rien.

C'est en apparence une banale photo d'un distributeur de billets. Pourtant, elle a été largement repartagée en ligne ces derniers jours, en raison de la présence d'un autocollant. Ce dernier indique que le "DAB" intégrera sous peu un "lecteur de QR code". De quoi susciter des réactions intriguées en commentaires, d'aucuns imaginant qu'il puisse s'agir d'un dispositif lié au Covid-19, avec un accès limité aux retraits pour des personnes détentrices d'un pass sanitaire. Après vérification, il n'en est rien.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

À quoi doit servir ce lecteur de QR code ? Pour le savoir, LCI s'est rapproché de la Banque cantonale vaudoise, dont on reconnaît le logo sur le distributeur. Celle-ci nous précise que "ces dispositifs permettront aux clients d'effectuer des retraits (et des versements) d'argent liquide en utilisant leur téléphone mobile (identification via l'application de la Banque)". Et ajoute qu'il "s'agit d'une fonction supplémentaire (qui sera progressivement activée en 2022 - 2023)". Elle sera "proposée en complément des opérations effectuées à l'aide d'une carte, qui resteront bien entendu possibles". 

Une évolution globale du secteur bancaire

En aucun cas, ce lecteur de QR code ne sera responsable d'un quelconque contrôle de pass sanitaire. Son implémentation n'a d'ailleurs rien à voir avec le Covid, mais s'inscrit plutôt dans une évolution globale du secteur bancaire, qui réfléchit à de nouveaux services à destination de ses clients. En 2013 déjà, la presse mettait en avant les expérimentations de certaines banques, qui testaient les retraits d'argent via smartphone. "Nous ne sommes pas des précurseurs", reconnaît-on volontiers du côté de la BCV. 

Lire aussi

Il faut également préciser que pour croiser de tels distributeurs, il faudra traverser la frontière et se rendre en territoire helvète. La BCV n'est en effet pas implantée dans l'Hexagone, ce qui signifie que le cliché qui circule sur les réseaux sociaux a été pris chez nos voisins suisses. Un représentant que la banque glisse que si l'image a beaucoup circulé ces derniers jours, ce n'est pas la première fois qu'elle fait l'objet de débats en ligne. Et indique qu'elle a déjà été relayée "il y a environ deux mois".  

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

Covid-19 : le Dr Fauci "quasiment certain" que le variant Omicron n'est pas plus grave que le Delta

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.