Un médecin lance un appel sur Facebook pour trouver un remplaçant

Un médecin lance un appel sur Facebook pour trouver un remplaçant

BOUTEILLE A LA MER – Partant à la retraite le 1er octobre prochain, un généraliste de Vendée a posté une petite annonce sur le réseau social pour trouver un collègue pour reprendre son cabinet. Le message a déjà été partagé plus de 62.000 fois.

La Garnache, un peu moins de 4.500 habitants et trois médecins. Mais plus pour très longtemps. L'un des praticiens, le docteur Blandeau, a décidé de prendre sa retraite après 37 années passées à s'occuper de ses patients dans cette petite commune de Vendée.

Contrarié à l'idée de laisser sa clientèle à l'abandon après son départ prévu le 1er octobre prochain, le médecin a lancé un appel pour qu'un de ses jeunes confrères vienne s'installer dans son cabinet. "Un soir, j'étais de garde et je me sentais désabusé par l'absence de confrère pour prendre le relais, raconte à metronews le Dr Blandeau. Par les réseaux habituels, je n'avais aucune réponse, et je me suis dit : 'Pourquoi pas les réseaux sociaux ?'" L'annonce a été postée sur Facebook et avec ses 172 "amis", Pierre Blandeau ne s'attendait certainement pas à ce que le relais soit si important.

Mis en ligne le 25 mai, le message a déjà été partagé un peu plus de 62.000 fois. L'offre est alléchante : le don d'une clientèle mais aussi "du matériel médical et informatique", la "carotte" comme le dit lui-même le médecin, qui vante également la situation géographique. "Nous sommes quand même qu'à 6 kilomètres de la deuxième ville de Vendée et à 40 kilomètres de Nantes", met-il en avant.

L'inquiétude des patients

Le généraliste a bien une explication à cette absence de relève : "Le climat actuel dans le monde de la médecine n'incite pas à l'installation", insiste-t-il en faisant référence à la loi Santé, qui prévoit notamment la généralisation du tiers-payant mais aussi la gestion de la carte des libéraux par les Agences régionales de santé (ARS).

Un phénomène qui fait craindre le pire au Dr Blandeau. Si sa clientèle la plus jeune a déjà trouvé un autre praticien dans la ville voisine, les personnes plus âgées s'inquiètent. Or, les plus de 70 ans représentent 40% de ses patients. "Ils me disent tous 'Qu'est-ce qu'on va devenir'", témoigne-t-il.

Bientôt un remplaçant

Le généraliste a finalement reçu une offre sérieuse la semaine dernière. "C'est un médecin qui a une cinquantaine d'années. J'aurais préféré un petit jeune, mais c'est comme ça..."

A LIRE AUSSI >> Le Bon Coin : le meilleur des pires annonces

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.