Un père sauvé dans l’Orne par son fils de 5 ans : comment apprendre à nos enfants à avoir eux aussi les bons réflexes ?

Un père sauvé dans l’Orne par son fils de 5 ans : comment apprendre à nos enfants à avoir eux aussi les bons réflexes ?

DirectLCI
CONSEILS - Dimanche 13 mai, dans l'Orne, un petit garçon de cinq ans a pu sauver la vie de son papa en appelant les secours. Ce geste, qui a nécessité un grand sang-froid, est-il à la portée de tous les enfants ? Rien n'est moins sûr. Du coup, on a voulu savoir ce qu'il fallait faire pour apprendre aux plus jeunes à bien réagir en cas d'urgence.

Quentin n'a que cinq ans et pourtant malgré son très jeune âge, ce petit garçon originaire de l'Orne a fait preuve d'un sang froid incroyable dimanche en voyant son papa inconscient victime d'un coma diabétique. Alors que son père est "allongé dans son lit, faisant des bulles et ne répondant plus", il a pris le téléphone et composé le 17, le numéro "Police-Secours" qui renvoie vers le centre d’opérations de la gendarmerie. Après 40 minutes d'une course contre-la-montre, les pompiers ont pu réanimer le père de famille et le transporter conscient à l'hôpital. 


Un dénouement heureux, mais encore faut-il que son enfant ait été sensibilisé à ce genre de situation. Alors comment apprendre à nos chères têtes blondes à bien réagir en cas d'urgence ? Et surtout à partir de quel âge leur enseigner les gestes qui sauvent sans les faire paniquer ? Voici la marche à suivre...

Des formations dès 3 ans

Tous les experts sont formels, les enfants peuvent être formés aux gestes de premiers secours dès le plus jeune âge car c'est un public très réceptif. Ainsi, la Croix rouge propose des leçons dès l'âge de trois ans, en partenariat avec l'Education nationale ou parfois même, à la demande des familles, notamment l'été sur les plages. "Pour les plus jeunes, on va surtout se concentrer sur l'alerte", explique à LCI le docteur Pascal Cassan, médecin urgentiste et conseiller national auprès de la Croix-Rouge française. "Avec deux notions essentielles : d'abord aller chercher un adulte, ensuite ne pas se mettre en danger si l'enfant est témoin d'un accident dans la rue en restant, par exemple, au milieu des voitures".


"A partir de 5/6 ans, on  va pouvoir leur apprendre les premiers gestes. Les enfants apprennent à placer un adulte sur le côté, notamment si celui-ci ne bouge pas, afin de privilégier la position latérale de sécurité, en attendant l'arrivée des secours. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, les enfants n'ont pas peur d'agir. Ils ne craignent pas de faire mal, comme parfois certains adultes", précise le médecin. "Puis vers 10/12 ans, on pourra leur enseigner le massage cardiaque. A cet âge-là, ils ont la force musculaire nécessaire et surtout on peut appréhender avec eux la notion de mort".


Même son de cloche du côté de la Protection civile qui propose des formations collectives : "De 3 à 6 ans, on leur apprend des règles simples, comme connaître son adresse, savoir faire appel aux voisins, être capable de décrire une situation anormale et bien sûr mémoriser les numéros d'urgence. Bref, donner l'alerte", rappelle Pierre-Emmanuel Ranson, directeur adjoint de la Protection civile Paris-Seine. Il est également utile que votre enfant soit en mesure de décliner son identité, afin d'orienter les secours.

Connaître les numéros d'urgence

La France a une particularité par rapport à ses voisins européens : elle possède plusieurs numéros d'urgence. "Une hérésie", pour le directeur adjoint de la Protection civile qui prône de connaître essentiellement le 18, le numéro des pompiers. "C'est sans doute le service le mieux organisé et surtout celui qui répond le plus rapidement", analyse-t-il.


"C'est aussi un numéro très facile à mémoriser pour les plus-petits, notamment grâce à des images toutes simples", renchérit le conseiller national de la Croix-Rouge. "Ainsi, on leur explique qu'ils doivent appuyer sur le premier chiffre, le 1 donc, suivi de celui qui a deux petits ronds l'un sur l'autre", le 8, explique-t-il. "Quant au numéro du Samu, le 15, c'est le premier chiffre suivi de celui en forme de serpent". Pour bien les retenir, n'hésitez pas à afficher ces numéros, par exemple dans sa chambre ou sur la porte du frigo. Ou bien programmez-les à l'avance sur votre téléphone.

Quid du portable ?

Avec l'invasion des téléphones portables, et la disparition des téléphones fixes, les touts-petits sont sensibilisés à leur fonctionnement très tôt, notamment par le biais des jouets en forme de smartphone. L'occasion de les familiariser avec la touche SOS.  Sur un Apple, il suffit de cliquer cinq fois sur le bouton "Marche/Arrêt" de votre iPhone (assurez-vous que votre téléphone est bien mis à jour). Un compte à rebours s’affiche alors sur l’écran du téléphone, afin d'éviter les appels accidentels à la suite d'une fausse manipulation. Dès que ce décompte arrive à zéro, votre iPhone compose automatiquement le numéro d’appel d’urgence, le "112". Une fonction similaire est présente depuis plus de trois ans sur les téléphones de la marque Samsung.


N'hésitez pas non plus à leur montrer le fonctionnement des assistants vocaux, comme Siri (Apple) d'une très grande fiabilité, en leur apprenant un mot clé, tel que "Au secours" qu'ils auront juste à prononcer pour déclencher automatiquement un appel d'urgence.

Des initiations obligatoires de l'école primaire au lycée

Rappelons qu'une circulaire datant de 2006 impose aux établissements scolaires la mise en place de l'apprentissage des gestes de premiers secours, dès les classes de CM1 et CM2, avec l'APS "Apprendre à porter secours". Par ailleurs, au collège, tous les élèves de troisième doivent être diplômés de la formation "Prévention et Secours Civique de niveau 1" (PSC1). Mais dans les faits, par manque de temps, de difficultés à trouver le bon créneau, de manque de motivation de certains professeurs, ces formations ne sont pas toujours mises en place dans les établissements scolaires. Selon la Croix-Rouge, ils seraient seulement 30 à 40% à les mettre en oeuvre. Pour le directeur de la Protection civile, Pierre-Emmanuel Ranson, une seule chose à faire : "il faut que les parents se tournent vers l'enseignant de leur enfant et en fasse clairement la demande. Théoriquement, ces formations ne peuvent pas être refusées".

Apprendre les gestes qui sauvent en s'amusant

On le sait, l'apprentissage pour les plus jeunes passe souvent par le jeu. Résultat, il existe aussi une façon très ludique de leur enseigner les gestes qui sauvent. Ainsi, les sapeurs-pompiers de France, en partenariat avec AG2R La Mondiale, ont développé une plateforme ludo-éducative Sauvequiveut.fr pour tester gratuitement ses connaissances. Que faire lors d’un incendie ? D’une inondation ? Face à un arrêt cardiaque ? En cas d’hémorragie ? À travers une succession de missions très réalistes, le jeu permet de vérifier si vous avez les bons réflexes en cas de danger. Et en cas de mauvaise réponse, pas de panique, la plateforme donne toutes les infos pour les acquérir.


On trouve également certains jeux de société à l'image de "A la rescousse" (Abeilles Editions), pour les 7 ans et plus. Le but, réussir sa mission le premier en complétant sa trousse de secours au plus vite tout en répondant à des questions et en réalisant des actions sur les gestes qui sauvent. Ou encore le jeu de 7 familles Secoury (Toutallantvert.com). Un jeu de 7 familles classique avec un quiz pour savoir comment éviter les accidents domestiques et quelle attitude adopter face aux dangers de la vie courante. 

Ce qu'il faut retenir

  • 1Apprenez à votre enfant les principaux numéros d'urgence

    15 : le samu, pour tout problème urgent de santé.

    18 : les pompiers, pour tout problème de secours, accident, incendie... 

    112 : numéro d'urgence sur tout le territoire européen.

  • 2Apprenez-lui à retenir l'adresse de la maison ou à demander de l'aide au voisin en cas de besoin

    S'il sait lire, collez un post-it avec l'adresse de la maison sur le réfrigérateur et le numéro à composer en cas d'urgence.

  • 3Pensez à lui montrer comment fonctionne votre téléphone fixe ou portable

    Faut-il utiliser un mot de passe ? Comment déverrouiller un portable ? Comment composer un numéro ? ....

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter