Un premier défilé du 14-Juillet pour les cybermilitaires du nouveau "commandement de cyberdéfense"

SOCIÉTÉ
DirectLCI
SECURITE - Le Comcyber, commandement créé en 2017, a participé pour la première fois au défilé du 14-Juillet. Il compte à l'heure actuelle plus de 3000 cyber-combattants dédiés à ce nouveau type de conflit.

Des soldats d'un genre nouveau au défilé du 14-Juillet. Pour la première fois, des cyber-combattants ont défilé sur les Champs-Elysées sous l'égide du "Commandement de cyberdéfense" (Comcyber), créé en 2017. Cette unité de 3000 hommes, placée sous l'autorité directe de l'état-major des armées, a pour mission de protéger les systèmes d'informations du ministère et de concevoir et planifier les opérations militaires de cyberdéfense. 


"Le Comcyber dispose d'un état-major resserré et a autorité sur toutes les unités opérationnelles spécialisées dans la cyberdéfense du ministère, appartenant à toutes les armées, directions et service", précise le ministère. Samedi, 56 cyber-combattants défileront ainsi derrière le capitaine de vaisseau Bertrand Le Sellier de Chezelles, chef d'état-major du commandement. 

"Montée en puissance"

L'apparition du Comcyber dans le défilé militaire marque, selon le ministère des Armées, la "montée en puissance" de ce type d'unités, qui doivent être renforcées au cours des cinq prochaines années dans le cadre de la Loi de programmation militaire.


Pour préparer les conflits du futur, le Comcyber devrait en effet compter dans ses rangs près de 4400 combattants d'ici 2019.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

14 Juillet : l'édition spéciale sur TF1 et LCI

Sur le même sujet

Lire et commenter