Maine-et-Loire : un rassemblement et une pétition après la découverte d'un chien enterré vivant

Maine-et-Loire : un rassemblement et une pétition après la découverte d'un chien enterré vivant
SOCIÉTÉ
DirectLCI
CRUAUTÉ - Début décembre, un chien avait dû être euthanasié après avoir été retrouvé enterré vivant dans un village de Maine-et-Loire. Une pétition pour lui rendre justice a été lancée et un rassemblement est prévu ce dimanche.

C'est en promenant son chien qu'un habitant de Turquant, près de Saumur (Maine-et-Loire) a entendu le 11 décembre dernier des aboiements qui provenaient du sol. Comme le raconte France 3 Pays de la Loire, un épagneul breton a ainsi été découvert sous plusieurs centimètres de terre, où étaient posées par dessus des tôles ainsi que plusieurs bûches de bois.


L'animal, baptisé Aslan, a alors été emmené chez le vétérinaire dans un état comateux. Il a ensuite été mis sous perfusion et placé sur une plaque chauffante pour faire face à son état d'hypothermie et de déshydratation. Mais malgré les efforts du professionnel de santé, son état général était tel que la décision a finalement été prise de l'euthanasier.

Une pétition recueille 34.000 signatures

Selon Le Maine libre, le propriétaire du chien, un Saumurois de 44 ans, a reconnu les faits, expliquant qu'il pensait que son animal était mort. L'homme a été placé sous contôle judiciaire, ses autres chiens lui ont été retirés et ses armes de chasse saisies, précise le journal. Il sera poursuivi pour  "sévices et cruauté envers un animal domestique". Il risque jusqu'à 30.000 euros d'amende et deux ans d'emprisonnement.


Suite à cet acte de cruauté, une pétition a été lancée sur change.org par l'association "Droits de vivre" afin de "rendre justice à Aslan". Elle demande non seulement une "peine maximum et exemplaire" mais également des dommages et intérets "pour payer les frais vétérinaires". Elle a recueilli environ 34.000 signatures. L'association a également prévu un rassemblement à Turquant à 17h30 dimanche pour un moment de recueillement et un lâcher de ballons.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter