Un soldat français mobilisé au Mali est décédé des suites de ses blessures

Un soldat français mobilisé au Mali est décédé des suites de ses blessures

DirectLCI
ARMÉE - Un soldat des forces spéciales est mort des suites de ses blessures, a annoncé jeudi l'Elysée. Il avait été blessé en octobre dernier lorsque son véhicule était passé sur une mine au Mali.

Un soldat français, qui avait été blessé le 13 octobre dernier au Mali, est décédé des suites de ses blessures, a annoncé jeudi la présidence la République. "C'est avec une grande tristesse que le président de la République a appris la mort cette nuit d'un sergent-chef du commando parachutiste de l'air N°10", déclare l'Elysée dans un communiqué.

"Il exprime son profond respect pour le sacrifice de ce sous-officier des forces spéciales" et salue le courage des soldats français engagés "pour consolider la souveraineté du Mali et lutter contre les groupes terroristes", poursuit le texte.

Une sécurité toujours précaire au nord du Mali

Ce dernier avait été blessé au moment où son véhicule avait sauté sur une mine "posée par des groupes terroristes", précise jeudi l'Elysée, alors qu'il se trouvait dans le nord du Mali. Deux autres membres des forces spéciales, qui se trouvaient également dans le véhicule, avaient aussi été blessés.

Les forces françaises sont intervenues au Mali à partir de janvier 2013 pour repousser l'avancée des groupes islamistes armés, dans le cadre de l'opération Barkhane, qui compte 3.500 militaires français, dont environ 1.300 au Mali. Cette intervention a permis de chasser les rebelles islamistes des territoires du nord dont ils avaient pris le contrôle, mais la situation sécuritaire dans ces régions reste précaire.

À LIRE AUSSI
>> Deux militaires français déployés au Mali chantent leur mal du pays
>> Mali : un soldat français de 23 ans tué dans un "tir accidentel"

 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter