Une boîte de nuit organise une soirée avec des animaux en cage, des associations s’insurgent

Une boîte de nuit organise une soirée avec des animaux en cage, des associations s’insurgent

DirectLCI
POLEMIQUE – La boîte de nuit L’Alegra, située à Châlons-en-Champagne (Marne), organise le week-end prochain une soirée à thème "My Amazing Circus" mettant en scène des animaux en cage, et plus précisément des espèces en voie d’extinction. Une association de défense des animaux s’insurge contre le principe de cette soirée et explique sa colère à metronews.

"Une soirée hors du commun, 100% délires, des show hors normes". C'est la manière dont la boîte de nuit L’Alegra, à Châlons-en-Champagne (Marne), vante  sa soirée "Cirque" du 23 avril prochain sur Facebook . Au menu : pumas, tigres, panthères, singes et serpents. Une promesse qui n’est pas passée inaperçu pour plusieurs organisations de défense des animaux. A commencer par l’association Les Félins, spécialisée dans la lutte pour la survie des espèces, qui s’insurge contre le principe de cette soirée. "On s’y oppose car il s’agit d’un spectacle de cirque dans une boîte de nuit", explique à metronews son directeur, Cyril Leduc.

Cause principale de son courroux : l’Alegra va mettre en scène des espèces menacées d’extinction, tels que les pumas et les tigres. Pour le défenseur des animaux, "ces espèces n’ont rien à faire dans un spectacle de boîte de nuit". Les risques pour ces animaux : qu’ils soient stressés, voire même drogués. Au-delà de l’aspect moral, cette exploitation des animaux serait illégale selon Les Félins, qui se bat sur ce dossier  aux côtés d'une autre association, Code Animal . Toutes deux mettent en avant un article du Code rural :  "Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce", selon l’article L214-1.


Une mobilisation relayée sur les réseaux sociaux

Côté mobilisation, les personnes souhaitant soutenir ces animaux sont invités à envoyer un mail à Benoist Apparu, le maire Les Républicains de Châlons-en-Champagne, pour l’avertir et lui demander de s’opposer à cette manifestation. "On ne peut pas obliger un maire à faire une action dans sa ville, il faut que l’interdiction de cet événement vienne de lui", souligne Cyril Leduc. Outre les mails au maire, un mouvement s’est également constitué sur les réseaux sociaux. Le groupe "Non à la soirée Circus à l’Alegra", qui compte 757 soutiens pour l'heure, a pris le relais sur Facebook et fait pression pour que la soirée soit annulée. La page clame "respect et dignité pour les animaux" : "soyons la voix de ces animaux sauvages exploités et maltraités, défendons leurs droits qui malgré nos multiples interventions, s’obstine à maintenir cette soirée".

Face à ces mobilisations,  "il y a deux possibilités, soit le maire persiste mais il devra faire face à des manifestations, soit il interdit à cet établissement la tenue de cette soirée", souligne le directeur des Félins. De son côté, L’Alegra a persisté et signé en publiant de nouveau, malgré les premières protestations, une invitation pour son événement samedi 23 avril. Contacté par metronews, la discothèque chalonnaise n’a pour l’heure pas fait suite à nos messages.

EN SAVOIR +  >> Gorilles, tigres, pandas... Ces animaux menacés de disparition

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter