Une minorité de demandeurs de retour à l'emploi après une formation

Une minorité de demandeurs de retour à l'emploi après une formation

Société
DirectLCI
EMPLOI - En 2012, moins d'un demandeur d'emploi sur deux avait retrouvé un emploi six mois après avoir bénéficié d'une formation, selon Pôle emploi. Ce droit à la formation doit être prochainement réformé.

La formation professionnelle en manque de résultats. Critiquée pour son efficacité et dans sa gestion, la formation est l'un des axes de réformes au menu de la conférence sociale des 20 et 21 juin prochains. En préparation des débats avec les partenaires sociaux, François Hollande a annoncé son intention de faire pencher l'effort un peu plus du côté des chômeurs, le parent pauvre de la formation continue. Un engagement qui s'avère nécessaire au regard des résultats de retour à l'emploi communiqués dans la dernière étude de Pôle emploi portant sur l'année 2012. En effet, selon cette enquête, publiée ce jeudi, moins d'un demandeur d'emploi sur deux (45,5%) retrouve un emploi six mois après la fin d'une formation prescrite par le Pôle. Un chiffre en recul de 4,6 points par rapport à 2011.

De moins en moins de CDI

Le nombre et la diversité des offres de formations cachent néanmoins de fortes disparités. Ainsi, si les actions de formations préalables à l'embauche - un employeur reçoit une aide en échange d'un engagement de recrutement - affichent un taux de retour à l'emploi élevé (70,7%), seulement 31% des demandeurs suivant une Préparation Opérationnelle à l'Emploi (POE) collective, formation prescrite mais non financée par Pôle emploi, trouvent un emploi au bout de six mois. Autre disparité : la différence entre le reclassement des hommes, qui atteint 50,3%, et des femmes, seulement 39,9%. Un fossé qui se creuse en 2012, relève Pôle emploi. L'âge ou les expériences professionnelles antérieures des demandeurs sont également des critères semblant influer sur le retour à l'emploi.

Signe de la crise, "les reclassements s'avèrent plus difficiles" qu'en 2011, et "quand ils (les bénéficiaires d'une formation) y parviennent les emplois trouvés sont moins souvent durables", note l'étude. Les CDI concernent ainsi trois contrats sur dix (30,9%) quand ils en représentaient 40,2% en 2011, note Pôle emploi. Et "dans la majeure partie des cas, la nature de l’emploi retrouvé est liée à celle de l’emploi perdu avant l’entrée en formation". Bien que le retour à l'emploi après une formation se soit accompagné, pour une part non négligeable des demandeurs (30,4%), de concessions en termes de rémunération, de durée de transport ou d'horaire, la majorité des personnes interrogées (61,2%) affirment avoir trouvé l’emploi qu’elles cherchaient.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter