Une minute pour comprendre les chiffres de la radicalisation en France

DirectLCI
JT 20H - Le nouveau décompte du nombre de personnes dans un processus de radicalisation en France soumises à une surveillance par les autorités serait de 15.000 selon le Premier ministre. Le chiffre évoqué précédemment par les autorités était de 10.000.

Moitié plus… Alors que les autorités avaient auparavant affirmé que 10.000 personnes radicalisées étaient soumises à une surveillance, elles seraient 15.000 aujourd’hui.  


"On peut considérer, je comprends le poids de ces chiffres, qu'il y a à peu près 15 000 personnes qui sont suivies parce qu'elles sont dans un processus de radicalisation", a déclaré le Premier ministre, Manuel Valls, dimanche 11 septembre sur Europe 1. 


Qui sont les 15.000 personnes ? 


Parmi ces 15.000 personnes suivies pour radicalisation islamique, 12.000 sont inscrits dans le fichier sur la prévention et la radicalisation à caractère terroriste. Suite à une conversion religieuse soudaine, des tenues religieuses ostentatoires ou encore des actes d’apologie des attentats, ces dernières ont été signalées par un proche, un voisin ou encore par la police. 


Après une enquête,  ces individus peuvent être considéré comme non dangereux. Conséquence : leur nom va être rayé de cette liste. 


Qui sont les personnes fichées "S" ? 


Toujours parmi ces 15.000 personnes, 10.000 environs sont fichées "S". Cette classification vise une personne qui pourrait porter atteinte à la sécurité publique ou à la sécurité de l’État. Identifiées par les services de renseignements, elles sont suivies, mais cela ne veut pas dire en permanence. 


Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter