Aube : fin de la prise d'otage au centre de détention de Villenauxe

Aube : fin de la prise d'otage au centre de détention de Villenauxe

PRISON - Selon la direction de l'administration pénitentiaire, un détenu a pris en otage, jeudi matin, une surveillante du centre de détention de Villenauxe-la-Grande (Aube). Une cellule de crise a été activée. La prise d'otage s'est achevée vers 11 heures.

Les faits se sont produits jeudi matin, à 8h30. Un détenu du centre de Villenauxe-la-Grande (Aube) a pris en otage durant plusieurs heures une surveillante pénitentiaire, a indiqué dans la matinée la Direction de l'administration pénitentiaire dans un communiqué. Une cellule de crise a été activée à la demande du ministère de la Justice, au sein de l'administration pénitentiaire ainsi que de l'établissement concerné, sous la direction de la sous-préfète de Nogent-sur-Seine, précise le communiqué. Les équipes régionales d'intervention et de sécurité de Paris et de Strasbourg se sont rendues sur place. 

Selon des sources concordantes, la prise d'otage s'était achevée peu après 11 heures. Une source pénitentiaire a précisé à LCI que la surveillante était indemne et que le détenu avait été placé en garde à vue. 

Lire aussi

Pas de signe de radicalisation

Selon l'administration pénitentiaire, le preneur d'otage, condamné en correctionnelle, n'est "pas incarcéré pour faits de terrorisme, ni suivi au titre de la radicalisation". En outre, "le climat en détention est décrit comme calme". 

La source pénitentiaire a précisé à LCI que le détenu avait été incarcéré "pour des faits de vols" et que la surveillante avait été retenu au moyen "d'une arme blanche de petite taille". 

Il y a un an, une prise d'otage avait déjà eu lieu dans ce centre pénitentiaire. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Donald Trump quitte la Maison-Blanche avec un record d'impopularité

Lire et commenter