Une vidéo dérangeante de Vincent Lambert diffusée pour prouver qu'il "réagit"

SOCIÉTÉ
DirectLCI
POLÉMIQUE - Après la décision de la Cour européenne des droit de l'homme, des proches de Vincent Lambert ont décidé de diffuser sur YouTube une vidéo de lui sur son lit d'hôpital. Ils entendent ainsi démontrer que l'homme victime d'un accident de la route en 2008 et devenu objet d'une bataille judiciaire sans précédent "n'est pas en fin de vie".

C'est un bras de fer qui déchire les proches de Vincent Lambert depuis plus de sept ans et semble inépuisable. Au moment où la Cour européenne des droits de l’homme approuvait la semaine dernière l'avis du CHU de Reims d'arrêter les soins , les parents du trentenaire, victime d'un grave accident de la route en 2008, promettaient : "le combat ne fait que commencer". Ils ont tenu parole mercredi en publiant sur le site du comité de soutien à Vincent Lambert ce qui est peut-être la carte de la dernière chance : une vidéo de leur fils sur son lit d'hôpital*.

Une séquence filmée par Emmanuel Guépin, "ancien camarade de classe de Vincent", qui prône le maintien des soins, et nous explique avoir tourné ces images "le 5 juin, quelques heures après la décision de la CEDH ". On y voit Vincent Lambert, un portable plaqué contre son oreille. "Je t'appelle de Strasbourg, les nouvelles ne sont pas bonnes (…) On va te faire sortir de là. Ce n'est pas juste. On va se battre", dit à l'autre bout du fil Viviane Lambert à son fils. Un de ses frères entre ensuite dans la chambre. "On voit clairement que Vincent réagit quand il est là. Il y a une interaction entre eux, un regard soutenu", estime Emmanuel Guépin.

EN SAVOIR + >> "Avec cette vidéo on est au-delà du droit à l'information"

"Non Vincent n'est pas un légume !"

Un enregistrement aussi bouleversant que dérangeant, prenant à témoins médias et opinion publique dans un combat où se mêlent sphère privée et débat public sur la fin de vie. Pour Jérôme Triomphe, qui défend les parents Lambert, il n'a pourtant qu'un objectif : "casser l'image qui est répandue depuis deux ans de Vincent dans la presse et montrer la réalité". "Non Vincent n'est pas un légume. Il est vivant, il se réveille, il n'est branché à aucune machine, il interagit avec son environnement et sa famille", fait valoir à metronews l'avocat. "Il n'est pas en fin de vie, il est certes lourdement handicapé mais nous ne laisserons personne le mettre à mort", poursuit Me Triomphe qui a lancé un nouveau recours pour demander son transfert de l'hôpital. Les parents de Vincent Lambert soutiennent, avec l'appui d'un médecin spécialisé, qu'il n'est pas en état végétatif, mais en "état pauci-relationnel". L'expertise médicale réalisée à la demande du Conseil d'Etat avait au contraire établi qu'il était dans un état végétatif irréversible.

EN SAVOIR + >> Le CSA saisi après la diffusion d'une vidéo montrant Vincent Lambert

"Le filmer ainsi, c'est contraire à la dignité humaine", réagi de son côté Laurent Pettiti, qui défend la femme de Vincent Lambert. Soutenue par cinq frères et sœurs de son époux convaincus qu'il n'aurait pas souhaité vivre ainsi, Rachel Lambert souhaite l'arrêt des soins. "Quant au fond, il n'y a rien de nouveau. Ces images tentent de laisser croire qu'il peut interagir, presque parler... On le voit les yeux ouverts oui, mais il a toujours eu les yeux ouverts. Avec une vidéo on peut faire dire n'importe quoi. Mais les médecins sont formels, son état de santé n'a pas évolué", commente l'avocat. L'équipe médicale en charge de Vincent Lambert devrait prochainement réunir l'ensemble des représentants de sa famille pour leur indiquer les mesures qui seront prises.

*Vincent Lambert ne pouvant exprimer son accord pour être filmé et les images ayant été mises en scène par une partie de sa famille soutenant un point de vue, Metronews a décidé de pas diffuser cette vidéo. Nous flouterons également le visage de Vincent Lambert comme nous l'avons toujours fait auparavant. 

EN SAVOIR +
>> Viviane Lambert: "Mon fils n'est pas un mort vivant"
>> Affaire Lambert: la CEDH confirme l'arrêt des soins
>> L'acharnement thérapeutique, c'est quoi?

Sur le même sujet

Lire et commenter