Vacances : les premiers départs sous le signe de la canicule

Vacances : les premiers départs sous le signe de la canicule

ÉTÉ - La canicule va continuer de s'abattre vendredi, jour des premiers grands départs en vacances, avec des températures maximales à nouveau orientées à la hausse sur une grande partie de la France.

Une vague de chaleur avant les vagues à la plage. La canicule va continuer de s'abattre vendredi, jour des premiers grands départs en vacances, avec des températures maximales à nouveau orientées à la hausse sur une grande partie de la France. Un coup de chaud malvenu pour les dizaines de milliers de vacanciers qui prendront la route pour les premiers grands départs des vacances estivales.

Au total, 51 départements sont désormais en alerte orange. Du Sud-Ouest au Centre-Est, des pointes voisines de 40 degrés sont à nouveau envisagées, selon Météo-France. E selon Météo-France, l'épisode caniculaire qui touche le pays depuis mardi va probablement se prolonger au moins jusqu'en fin de semaine, voire en début de semaine prochaine sur l'Est.

A LIRE AUSSI >> Canicule : 51 départements placés en vigilance orange

Les parcs parisiens ouverts la nuit

Ceux qui préfèreront le train à la voiture pour partir en vacances subiront des retards. "Quand il fait 40 degrés, il faut prendre encore plus de précautions parce que c'est la sécurité qui passe avant tout. Il y aura des retards", a averti le président de la SNCF, Guillaume Pepy. La forte chaleur a une nouvelle fois privé des milliers de personnes d'électricité. Après un problème sur un transformateur EDF dû à la canicule, 3.000 foyers ont été privés d'électricité à Corbas, dans l'est de l'agglomération lyonnaise, en milieu d'après-midi. Dans la nuit, une coupure de courant avait touché jusqu'à 150.000 clients dans la région du Havre. Et dans la Meuse, la chaleur a endommagé des départementales, avec des remontées de bitume.

A Paris, la préfecture de police a recommandé notamment de différer les déplacements et de contourner l'agglomération, Airparif, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France, ayant prévu pour vendredi un nouvel épisode de pollution à l'ozone. Cinq grands parcs de la capitale ont été ouvert la nuit de jeudi à vendredi et le seront à nouveau la nuit suivante, pour permettre à tous les Parisiens d'"accéder à (des) espaces de fraîcheur indispensables en période de canicule", selon le groupe écologiste au Conseil de Paris, à l'origine de cette initiative. Sur le front sanitaire, en revanche, aucun problème majeur n'a été signalé.

"Le Samu a constaté une augmentation de 10% du nombre d'appels dans les départements classés orange, des appels pour avoir des conseils par téléphone, mais ne nécessitant pas - à part exception - de déplacement", a expliqué François Braun, président du Samu-urgences de France. "Il y a probablement eu les premiers décès liés à l'hyperthermie", mais "si on fait une bonne politique de prévention ( ) on peut comme en 2006 éviter à peu près la moitié des morts".

A LIRE AUSSI >> Parcs ouverts toute la nuit contre la canicule : loufoque ou vraie bonne idée ?
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.