"Une pensée pour ceux qui ont laissé leur vie dans cette épidémie" : le message du premier soignant vacciné en France

Après Mauricette, c'est un cardiologue de l'hôpital de Sevran qui a été vacciné. À 65 ans, il a eu au moment de se faire administrer le vaccin une pensée "pour tous ceux qui ont laissé leur peau dans ce truc-là".

PENSÉES - Le cardiologue Jean-Jacques Monsuez, a été le deuxième Français à se faire vacciner contre le Covid-19 après Mauricette. Premier soignant, il a souligné la portée de ce moment.

Après Mauricette, ce fut au tour du cardiologue Jean-Jacques Monsuez. Âgé de 65 ans, ce médecin a été le second Français et le premier soignant à se faire vacciner contre le Covid-19, ce dimanche 27 décembre à l'hôpital René-Muret de Sevran (Seine-Saint-Denis). 

"C’est un jour pour tous ceux qui ont laissé leur vie dans ce truc-là depuis des mois", a-t-il déclaré devant les caméras avant de recevoir la première dose du vaccin. "Je pense en particulier aux soignants", aux "quelques médecins qui ont laissé leur vie dans cette épidémie", a-t-il ajouté. "Je crois qu’il ne faut pas considérer cette épidémie comme banale, elle est contagieuse pour tous (...) tout le monde est menacé", a indiqué le cardiologue.

Ce dimanche, une vingtaine de personnes âgées et de soignants devaient être vaccinées au total, à Sevran puis au centre gériatrique de Champmaillot, dépendant du CHU de Dijon.

Toute l'info sur

Le monde commence à se vacciner contre le Covid-19

Lire aussi

Selon un sondage interne réalisé par la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne solidaires (Fehap) mené sur 1992 soignants en Ehpad entre le 30 novembre et le 7 décembre, 76% du personnel soignant en Ehpad ne veut pas se faire vacciner contre le Covid-19. Seuls 19% des sondés le souhaitent, et 5% sont indécis.

Sur le même sujet

Lire et commenter