Homeless Plus, Merci pour l’invit', Entourage… Ces différentes applis qui veulent vous aider à aller à la rencontre des sans-abri

Homeless Plus, Merci pour l’invit', Entourage… Ces différentes applis qui veulent vous aider à aller à la rencontre des sans-abri
SOCIÉTÉ
DirectLCI
CONNECTÉS - La solidarité passe de plus en plus par le clic. Depuis quelques années, des applications tentent de recréer du lien social en incitant les citoyens à aller à la rencontre des sans-abri… via la technologie. Alors que la vague de froid touche de plein fouet ces SDF, LCI vous présente plusieurs de ces solutions.

Un clic, voire deux ou trois, pour aider. Ou comment mettre le numérique au service des plus démunis. Depuis quelques années, sont apparues plusieurs applications dont le but est d'aider les SDF. LCI fait un petit tour.

Homeless Plus : pour ne plus laisser les sans-abris tous seuls

Homeless Plus, lancée en 2015, vient de sortir sa V2. Aussi baptisée "On ne me laisse plus",  l’appli vise à localiser et identifier les besoins des sans-abris. Le principe est simple : vous allez à la rencontre d’un sans-abri, vous le géolocalisez – avec son accord -, et vous identifiez ses besoins, pour permettre à d’autres de l’aider. Il a besoin d’argent, de vêtement, de boisson chaude ou d’une simple discussion ? Les données sont rentrées dans l’appli. En un an, Homeless Plus a été téléchargée plus de 5.800 fois. Selon sa fondatrice Aida Demdoum, jeune femme à la tête d’une agence de communication, elle a permis à plus de 3.400 sans-abri d'être approchés. Elle a même remporté en juin dernier le prix de la meilleure application 2016 aux AppAwards. 


De petites améliorations ont été intégrées à la version 2  lancée en décembre dernier : désormais, les SDF peuvent se géolocaliser eux-mêmes. Cette V2 permet aussi aux gens de savoir comment et combien de fois un SDF a été aidé et combien de fois. L’association Homeless plus organise également des maraudes, notamment pour distribuer des smartphones aux sans-abris. Et fait déjà des heureux, comme Victor, un sans-abri, qui a écrit ses remerciements "à toute l’équipe" sur la page Facebook de Homeless Plus : "Je tenais à dire que grâce à eux j’ai eu un smartphone et un forfait, mille merci à tous et à Pierre de Dijon pour ce téléphone avec lequel je peux enfin communiquer !", écrit-il. "Vêtements, nourriture et eau m ont été distribués !"

Merci pour l'invit' : pour trouver un toit

L’appli Merci pour l’invit', elle, vise à répondre à un autre besoin des sans-abri : un toit. Elle a été lancée par Pascal Pistone, un bordelais, en novembre dernier, avec une idée : mettre en relation un sans-abri à la recherche d’un toit et un particulier qui dispose d’un lit pour une nuit, ou un peu plus. Comme un Airbnb. Le projet fait suite à un petit buzz, à la suite d’un post lancé sur Facebook en 2015. Intitulé "La réponse des SDF français à tous les anti-migrants", il prônait ironiquement la préférence nationale en matière de solidarité. Le post consistait en un petit message, goguenard, d’un SDF qui remerciait ces nouveaux soutiens et se proposait donc d’aller planter un piquet de tente dans leur jardin. 40.000 partages, 2 millions de vues en deux jours.  


Pascal Pistone, directeur de la filière musique à l'université de Bordeaux-Montaigne et auteur de la diatribe, avait voulu faire de cette grande vague numérique un élan constructif, et lancé l’appli Merci pour l’invit, avec le collectif du même nom. Simple d’utilisation - une fiche à remplir, avec son nom, son âge, le quartier où l’on habite, la durée pour laquelle on propose une chambre-, et une volonté : faire se rencontrer les gens. "L’originalité de cet outil, c'est qu’on sait qui on va recevoir et combien de temps. On a la maîtrise, et ça peut rassurer", détaillait Pascal Pistone  en novembre à LCI. Pour l’instant, force est de constater que le raz-de-marée numérique ne s’est pas encore converti dans la réalité : l’appli n’a été téléchargée qu’une centaine de fois. Mais en novembre, l’universitaire s’affichait confiant : "On a déjà gagné", disait-il. "Même si ça fait le bide du siècle, on va déjà aider quelques centaines ou milliers de gens, et ça, c’est super. On ne peut pas perdre."

Entourage : pour connecter les habitants entre eux

Pour recréer du lien social, existe aussi Entourage, lancée par l’entrepreneur Jean-Marc Potdevin en 2015. L’idée était là aussi de "connecter les habitants entre eux", pour les aider à "reconstruire un cercle bienveillant" autour des personnes sans-abri de leur quartier.


 Dans les faits, l’appli comporte deux volets. L'un destiné plutôt aux associations, permettant notamment la simplification des compte-rendus de maraude, en interne. L'application pour le grand public est sortie il y a 3 mois et compte plus de 2.800 téléchargements. Elle permet de coordonner les "entourages", des actions de solidarité avec les voisins du quartier, et met aussi à disposition des informations, pour que les riverains puissent au mieux orienter les personnes SDF. La page Facebook atteint les 5.000 likes.

Humain relais : pour aider à moins d'un km de chez soi

Dans le même genre, un petit nouveau est en construction : Human relais, qui est en train de se peaufiner sous la houlette de Yassine Riffi, un jeune entrepreneur.  L'appli permet à ceux qui l'ont installée de recevoir des notifications précisant les besoins des sans-abris à moins d’1 km de chez soi. 


Le principe est simple : les associations sur le terrain recensent leurs différents besoins, qu’ils soient alimentaires, vestimentaires, ou hygiènes. Puis chaque bénévole inscrit et habitant à moins d'un km reçoit une notification qui l'invite à rencontrer la personne sans-abri et répondre à son besoin. Une manière de faciliter le don, lorsque l'on possède un pull, ou un pantalon en trop, et de savoir directement à qui le donner... tout en créant du lien.

En vidéo

JT 13H - La grande détresse des seniors sans abri

En vidéo

JT 13H - A Lille, des mesures pour le plan Grand Froid

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter