Grand froid et voiture électrique : comment préserver l'autonomie de votre véhicule

À PLAT - Alors qu'une vague de froid va traverser la France, les batteries utilisées dans les voitures électriques peuvent perdre un petit peu de leur autonomie en cas de températures très basses. Mais il existe une parade pour rouler plus longtemps.

C'est un phénomène déjà bien connu des utilisateurs de téléphones portables : en cas de grand froid, l'autonomie de l'appareil diminue. Alors que la France va connaître dans les prochains jours des températures bien en dessous de zéro (entre -10°C et -20°C ressentis) avec l'arrivée du flux "Moscou-Paris", les voitures électriques pourraient, elles aussi, connaître un coup de froid et une légère baisse d'autonomie.

Les batteries des téléphones et celles de voitures électriques sont en effet composées de lithium, qui sert à recréer de l'électricité, et le froid les empêche de fonctionner normalement. Même s'il reste difficile de savoir exactement à partir de quelle température cette perte d'efficacité se produit, le phénomène a de quoi embêter les utilisateurs.

Des solutions pour optimiser le rendement de sa batterie

Contactée par LCI, l'Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), qui réunit de nombreuses grandes entreprises impliquées dans le secteur, confirme que le froid agit négativement sur les batteries des voitures électriques. "En cas de grand froid, on constate une baisse de 20% à 30% d'autonomie", indique Mathieu Chiara, porte-parole de l'association. 


Au Québec, le problème est bien connu. Selon le porte-parole de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ), Martin Archambault, interrogé sur le site canadien TVA Nouvelles, "à partir de -25°C, on peut atteindre de 40% à 45% de baisse d’autonomie". 

En vidéo

VIDÉO - La voiture à hydrogène pourrait-elle concurrencer la voiture électrique ?

Il est toutefois possible, dans certains cas, d'optimiser l'autonomie de son véhicule. "Certains modèles de voitures électriques et de bornes de chargement à domicile permettent de programmer l'allumage du chauffage à une heure choisie", explique Mathieu Chiara. 


En effet, si un conducteur allume le chauffage au maximum pour réchauffer son habitacle et commence à rouler, la consommation d'électricité sera renforcée. De nombreuses marques proposent ainsi d'allumer le chauffage quelques minutes avant d'entrer dans l'habitacle, alors que la voiture est en charge, ce qui permet d'économiser de l'énergie une fois parti. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La voiture électrique, le véhicule de demain ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter