"Les classes sont à 10 degrés" : quand le froid fait monter la température dans les établissements scolaires

SOCIÉTÉ
DirectLCI
GRAND FROID - Ce vendredi, une centaine d'élèves de Maubeuge (Nord) ont bloqué à l'accès de leur lycée pour se plaindre des basses températures dans les salles de classe. Mais ce n'est pas un cas isolé. Depuis la fin des vacances de Noël, de nombreux établissements scolaires rencontrent des problèmes de chauffage, provoquant la colère des enfants et de leurs enseignants.

Accueil glacial. Une centaine de lycéens ont bloqué les entrées de leur établissement à Maubeuge (Nord) vendredi pour protester contre les basses températures de leurs salles de classe, touchées par une panne de chauffage. "Les classes sont à 10 degrés, on a super froid. On garde nos manteaux et parfois nos moufles en cours", a raconté auprès de l'AFP Thomas Bouillez, en terminale au lycée Pierre Forest qui accueille 1200 élèves. Une situation loin d'être isolée.


Depuis la rentrée des classes en début de semaine en effet, de nombreux établissements scolaires se sont retrouvés en panne de chauffage. A Dax, les cours ont ainsi été suspendus mercredi dernier car la température dans les classes n'était que de 9°, relate Sud Ouest. Les professeurs ont préféré ne pas faire cours et réunir les 600 élèves dans le réfectoire. Même chose dans un lycée de Villefranche (Rhône), où les lycéens sont rentrés chez eux en milieu de journée ce mardi. En cause : une chaudière en panne et des températures comprises entre 6 et 8° dans les salles de classe. L'école de Château-Porcien, dans les Ardennes est elle aussi concernée. Ses 280 élèves doivent supporter des températures avoisinant les 8°, révèle France 3 Champagne-Ardenne.

Ce sont des heures de cours en moinsValérie Marty, présidente de la PEEP

De nombreux établissements scolaires en appellent aujourd'hui à l'aide du département ou de la région, entités compétentes en la matière. Mais les réparations peuvent prendre du temps. A Villefranche, le proviseur du lycée a réclamé l’aide de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, peut-on lire sur le site de Tonicradio. Il souhaite qu'elle prenne ses responsabilités "afin de remédier d'urgence au fonctionnement défectueux du système de chauffage". Du côté de Maubeuge, le problème de chauffage ne pourra pas être réglé avant cinq semaines, le temps de commander et d'installer la pièce, avance la région, qui promet que d'ici là, des solutions seront trouvées.


Face à ces pannes à répétition, la Fédération des Parents d'Elèves de l'Enseignement Public (PEEP) regrette "une certaine inertie dans certaines interventions des personnels techniques." "Ce sont des heures de cours en moins qui sont ensuite difficiles à rattraper, notamment pour les terminales qui préparent l'examen du baccalauréat"", souligne auprès de LCI  Valérie Marty, présidente nationale de la PEEP. Mais alors, comment lutter efficacement contre ces pannes ? "Il faut réfléchir à un mode de fonctionnement qui permette une plus grande réactivité afin de ne pas pénaliser les élèves", lâche-t-elle. Le message est passé.

En vidéo

Aux Fins, des vêtements chauds pour affronter le froid

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter