"Valérie Trierweiler se bat avec une rivale" : info ou intox ?

SOCIÉTÉ
INSOLITE - Le magazine France Dimanche affirme ce vendredi que l'ex-Première dame se serait jetée "sur une rivale" lors d'une soirée organisée le 28 septembre dernier à Paris. Jean-Luc Roméro, qui avait organisée cette dernière, affirme à metronews que c'est faux.

"En ce moment, c'est une rumeur par jour sur Valérie Trierweiler", soupire Jean-Luc Roméro. Contacté par metronews, le maire adjoint du XIIeme arrondissement de Paris réagit à une information publiée ce vendredi par le magazine France Dimanche , affirmant que l'ex-compagne de François Hollande se serait battue lors d'une soirée qu'il avait organisée le 28 septembre dernier, dans la capitale.

Ce soir-là, Jean-Luc Roméro fêtait le premier anniversaire de son mariage. Un bar du Ier arrondissement, le Banana Café, avait été réservé pour accueillir les 150 invités. Parmi eux, deux amies des mariés : Valérie Trierweiler et Valérie de Senneville, l'épouse du ministre des Finances Michel Sapin. C'est entre les deux femmes, qui se seraient "fâchées" après la publication du livre Merci pour ce moment , selon France Dimanche, que la situation aurait fini par dégénérer.

"Gifles, tirage de cheveux, griffures"

"C’est une Valérie Trierweiler passablement grisée et provocatrice qui s’est approchée de la table avant d’agresser physiquement l’épouse du ministre de l’économie, sous les yeux médusés d’une toute petite assistance", écrit le magazine people. Qui évoque des "gifles, tirage de cheveux, griffures". Avant d'ajouter que "la plupart des convives n’ont rien remarqué à cause de la musique très forte et parce que la table était située dans un recoin de l’établissement".

"Je tombe de l'armoire, tout s'est bien passé", nous assure au contraire Jean-Luc Roméro. Qui relève que "l'affaire" a mis bien longtemps à sortir, "alors que Closer avait fait un horrible article sur Valérie Treiweiler à cette soirée, sans parler de ça". De fait, quand France Dimanche promet "toutes les photos, tous les détails de cette incroyable agression" dans son édition papier, les lecteurs en seront pour leurs frais : sur les images de danses endiablées avec des invités ou même avec un travesti, Valérie Trierweiler n'y apparaît jamais que tout sourire. Scènes heureuses de noces de coton...

Sur le même sujet

Lire et commenter