Vanille, Barbapapa, choco noisette : les arômes de la e-cigarette mis en cause

Vanille, Barbapapa, choco noisette : les arômes de la e-cigarette mis en cause

SANTÉ – Nouvelle étude de 60 millions de consommateurs sur la cigarette électronique. Si la revue salue une meilleure qualité pour les e-liquides, la variété des arômes ciblant un public très jeune est mise en cause.

C'est une bonne et une mauvaise nouvelle pour les vapoteurs. La revue 60 millions de consommateurs publie une nouvelle enquête dans son numéro de janvier sur la cigarette électronique. Point positif : la revue note que les processus de fabrication des e-liquides utilisés se sont améliorés, permettant une plus grande fiabilité des informations fournies. Mais la présence de certains arômes resterait préoccupante.

Les plus jeunes visés

Un peu plus d'un an après avoir suscité la controverse en évoquant des composés "potentiellement" cancérogènes dans certains e-liquides, le magazine de l'Institut national de la consommation (INC) soulève le problème posé par les arômes artificiels de vanille, présents dans la majorité des e-liquides testés, et des goûts comme Barbapapa, bonbon caramel ou encore choco noisette.

EN SAVOIR + >> Les études sur la cigarette électronique sont-elles fiables ?

"L'arôme vanille, fortement apprécié par les jeunes consommateurs, présente un risque de précipiter les jeunes vers de l'addiction", assure la revue. "Le fait que certains e-liquides affichent des saveurs susceptibles de plaire aux enfants interpelle également sur le positionnement de ces produits".

Une porte d'entrée vers le tabagisme

Apparue il y a quelques années, la cigarette électronique connaît un succès spectaculaire. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il existe actuellement plus de 400 marques. Le marché était estimé à 2,2 milliards d'euros en 2013. En France, deux millions de personnes vapotent, selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

À LIRE AUSSI >> Après la cigarette électronique, le joint électronique ?

Si la cigarette électronique ne présente pas la toxicité du tabac, qui est responsable chaque année de 73.000 morts, des incertitudes demeurent néanmoins sur son innocuité, son efficacité dans l'arrêt du tabagisme, tout comme sur son rôle éventuel "de porte d'entrée" vers le tabagisme des jeunes.

EN SAVOIR +
>> Virus, malwares : la cigarette électronique peut-elle infecter votre ordinateur ?
>> Sa cigarette électronique lui vaut... une greffe de la peau !
>> L'OMS frappe un grand coup contre la cigarette électronique

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 16 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il été placé en garde à vue ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.