Variant anglais : à Dunkerque, des mesures supplémentaires pour contrer la progression du virus

Variant anglais : à Dunkerque, des mesures supplémentaires pour contrer la progression du virus

DÉGRADATION - Alors que la circulation du variant anglais s'accélère dans le département, la préfecture du Nord a annoncé un renforcement des mesures, sans ordonner pour autant la fermeture des établissements scolaires.

À Dunkerque, dans le Nord, la progression du variant anglais continue d'inquiéter les autorités locales. "L'évolution épidémique de la Covid-19 sur le territoire du Dunkerquois s'est dégradée brutalement ces derniers jours", mettait en garde samedi la préfecture du Nord, pointant "un taux d'incidence de 515 cas pour 100.000 habitants contre 384 il y a une semaine, tandis que la présence du variant anglais s'est accélérée sur le territoire". Pour ralentir sa progression, des maires réclamaient depuis plusieurs jours des mesures supplémentaires et notamment la fermeture des établissements scolaires.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

La préfecture du Nord a annoncé samedi un renforcement des mesures contre le Covid-19, sans ordonner pour autant la fermeture des collèges et lycées. La préfecture a choisi de décaler l'arrivée et la sortie des classes dans les écoles maternelles et élémentaires afin d'éviter les attroupements et de faire fonctionner les collèges et lycées "en mode mixte (présentiel/distanciel) pour réduire le nombre d'élèves présents" à partir de ce lundi. À la veille du week-end, une classe sur dix était fermée à Dunkerque.

Lire aussi

L'obligation du port du masque dans l'espace public va également être étendue à l'ensemble des communes de la Communauté urbaine de Dunkerque et de la Communauté de Communes des Hauts de Flandre à partir du 14 février. La préfecture du Nord recommande en outre "dans la mesure du possible, de limiter les déplacements vers et à l'extérieur (de ces deux communautés de communes) et de restreindre autant que possible ses contacts rapprochés à la sphère familiale"

Comme en Moselle, une intensification des tests et un renforcement de la campagne de vaccination vont également être mises en œuvre sur le territoire.

Un mauvais signal envoyé à nos soignants épuisés- Le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete

Des mesures que juge insuffisantes le maire (DVG) de Dunkerque, Patrice Vergriete, qui ne cache son mécontentement. Selon lui, "elles ne sont pas adaptées à la réalité de notre territoire et manquent de ce pragmatisme local qui devrait s'imposer en ces temps de crise sanitaire". D'autant que, souligne l'édile, le rythme des contaminations s'accélère. "Ces décisions sont un mauvais signal envoyé à nos soignants épuisés, mais aussi à l'ensemble de la population dunkerquoise", déplore-t-il dans son communiqué, appelant la population à la plus grande vigilance.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter