Vers un allongement du délai de prescription des viols sur mineurs : Flavie Flament se dit "très satisfaite"

DirectLCI
INTERVIEW - Marlène Schiappa vient de présenter ce lundi un projet de loi pour, entre autres, allonger le délai de prescription des viols lorsque la victime est mineure. Pour Flavie Flament, co-présidente de la mission ministérielle à l'origine de la proposition, "c'est une très bonne nouvelle pour les victimes".

Elle avait contribué à libérer la parole l'an dernier. Dans un livre publié à l'automne 2016, Flavie Flament avait révélé avoir été violée par un célèbre photographe il y a près de 30 ans, avant de dévoiler qu'il s'agissait de David Hamilton. Ce dernier, qui avait nié les faits, a été retrouvé mort fin novembre à son domicile parisien, probablement un suicide.


Un débat qui avait contribué à relancer le débat sur le délai de prescription des viols sur mineurs, actuellement de 20 ans et que la mission co-présidée par Flavie Flament souhaitait voir allonger de dix ans. Le dossier, à l'époque récupéré par la ministre des Droits des Femmes Laurence Rossignol, est désormais entre les mains de Marlène Schiappa. Et les choses pourraient bien évoluer rapidement.


En effet, la secrétaire d'Etat a annoncé ce lundi qu'un projet de loi contre les violences sexuelles et sexistes sera bientôt présenté. Il prévoit notamment d'allonger le délai de prescription des viols sur mineurs, probablement de dix ans, à partir de la majorité de la victime. Une nouvelle dont s'est réjouie Flavie Flament à LCI.

En vidéo

Affaire Weinstein : "On est tous responsables", déclare Flavie Flament

Je veux transformer ma douleur en un combat pour mes enfantsFlavie Flament

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter