Vers une grève massive des médecins généralistes à Noël ?

Vers une grève massive des médecins généralistes à Noël ?

GREVE - Deux autres syndicats de médecins appellent ce jeudi les généralistes à fermer les cabinets pour les vacances de Noël. Ils réclament notamment la revalorisation du prix de la consultation.

Ils sont tombés d'accord. Emboîtant le pas de la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF), deux autres syndicats - MG France et la FMF - ont encouragé jeudi les médecins généralistes à ne pas ouvrir leurs cabinets pendant les vacances de Noël. Parmi leurs revendications : une revalorisation du prix de la consultation et l'abandon de la généralisation du tiers payant.

"Nous invitons toutes les organisations professionnelles de médecins généralistes à constituer un front professionnel et syndical et à se mobiliser à partir du 23 décembre pour obtenir notamment la revalorisation de la consultation à 25 euros", a déclaré Claude Leicher, président de MG-France, premier syndicat de généralistes.

La grogne monte

Au gouvernement qui veut généraliser la dispense d'avance de frais à tous les assurés d'ici 2017, les syndicats offrent une réponse unanime : "Nous n'avons pas d'opposition de principe sur le tiers payant. Mais nous ne voulons pas de la surcharge administrative que cela représente pour les médecins et nous craignons pour l'insécurité de leurs revenus", poursuit-il. "Si des médecins ne veulent pas pratiquer le tiers payant, ils ne doivent pas être obligés de le faire, et les patients qui veulent le tiers payant vont chez un médecin qui le pratique."

Réclamant aussi le "passage immédiat à 56 euros de la visite du médecin à ses patients à domicile", MG-France n'exclut pas une poursuite de la mobilisation début janvier si les revendications ne sont pas entendues. La grogne des médecins monte également contre le projet de loi santé qui accorde selon eux trop de pouvoirs aux Agences régionales de santé (ARS), empiétant sur leur liberté d'exercice, mais aussi plus de prérogatives aux pharmaciens et sages-femmes, en matière de vaccination notamment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : le plan blanc déclenché dans la région PACA

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.