Vêtements stéréotypés pour les enfants : le PDG de Gap promet à une fillette de 5 ans de "mieux faire"

SOCIÉTÉ
DirectLCI
STÉRÉOTYPES – Trop de rose au rayon filles et trop de bleu dans celui des garçons ? La marque Gap a promis de proposer une gamme plus large de couleurs après qu’une petite fille s’est plainte de ne trouver des vêtements que de la couleur préférée de Barbie.

Serait-il possible d’avoir un rayon "ni garçon ni fille, juste enfant" ? C’est la question qu’une Américaine de 5 ans a posée au PDG de la marque de vêtement Gap, Jeff Kirwan. En regardant sur le site internet de l’enseigne avec sa maman, Alice Jacob ne comprend pas pourquoi les garçons ont le droit d’avoir des super-héros sur leurs t-shirts tandis que les filles n’ont que des princesses et du rose à tout-va. La fillette a reçu une réponse.

Dans son mail que s’est procuré le Huffington Post, Jeff Kirwan lui promet d’essayer de faire mieux pour gommer les genres dans les rayons. "Tu as raison. Je pense que nous pouvons mieux faire et proposer un plus grand choix qui conviendrait à tout le monde. J’ai parlé à nos designers, nous allons travailler sur des pièces encore plus funs, je pense que tu vas aimer". 

Un impact sur le développement des enfants

Pour la maman d’Alice, ce n’est pas "juste une histoire de t-shirt". Elle espère que le geste de sa fille va pouvoir montrer aux  enfants qu’il est important qu’ils fassent valoir leurs goûts. Pour beaucoup, ces rayons enfants divisés par genre font partie des facteurs à l’origine des stéréotypes et des codes de notre société. Une étude publiée dans la revue Science par plusieurs universitaires américains en janvier dernier montre ainsi que les stéréotypes liés au genre conduisent les petites filles à penser qu’elles sont moins intelligentes que les garçons.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter