20 ans de Wikipédia : que se passe-t-il quand une fausse page est postée sur l'encyclopédie en ligne ?

20 ans de Wikipédia : que se passe-t-il quand une fausse page est postée sur l'encyclopédie en ligne ?

WEB - Source d'information pour des millions de gens dans le monde, Wikipédia est réputé pour sa fiabilité, entretenue par une centaine de milliers de contributeurs bénévoles. 20 ans après sa création, est-ce toujours le cas ? Nous avons essayé de piéger l'encyclopédie en ligne en y postant une page avec de fausses informations.

Wipipédia, la célèbre encyclopédie en ligne créée par Jimmy Wales et Larry Sage, célèbre son 20e anniversaire ce vendredi 15 janvier. En deux décennies, la plateforme, chapeautée par une fondation à but non lucratif, s’est imposée comme une source de référence. Aujourd’hui, pas moins de 55 millions d’articles traduits dans plus de 300 langues y sont consultables, gratuitement, grâce à la contribution d’une centaine de milliers de petites mains anonymes. Car Wikipédia est d’abord et avant tout une encyclopédie participative. De fait, n’importe qui peut apporter sa pierre à l’édifice. 

Toute l'info sur

Le 20h

En théorie, car du fait de son statut acquis au fil des ans, l'encyclopédie en ligne met en place des garde-fous, quitte à déroger au principe qui a fait son succès. "Actuellement, les pages concernant la pandémie, en raison du caractère sensible  du sujet, sont moins ouvertes que les autres. Mais sur le principe, il faut que tout le monde puisse contribuer à Wikipédia", explique un bénévole, qui consacre plusieurs heures par semaine à la surveillance des articles. Un modèle qui lui a valu des critiques dans le passé, en annonçant, par exemple, la mort de l’ancien président français Jacques Chirac, à quatre reprises en huit ans. Des canulars qui, à chaque fois, ont pu être corrigées, en quelques heures voire quelques jours, tout au plus.

Afin d’éviter que de fausses informations ne soient relayées sur sa plateforme, Wikipédia a mis en place un système à deux niveaux, en utilisant des algorithmes mais aussi des humains. "Grosso modo, des robots vont d’abord repérer les mots-clés et annuler automatiquement les dégradations", explique à LCI Thibaut, administrateur de la version française de l’encyclopédie en ligne. "Vient ensuite ce qu’on nomme la patrouille, composée d’humains. Ils vont pouvoir corriger les modifications inappropriées". C’est ainsi que deux contributeurs français de l’encyclopédie en ligne ont répertorié près de 200 comptes améliorant, sans le déclarer, l’image de grandes entreprises ou de personnalités.

On a essayé de piéger... Wikipédia !

Pour en avoir le cœur net, une équipe de TF1 a mis à l’épreuve le 5e site le plus le plus visité au monde, en créant sa propre page pour voir si Wikipédia fait bien le tri. Si le nom de la personne est bien réel, tout comme sa profession – "journaliste pour la chaîne de télévision française TF1" -, le reste des informations - "champion de musculation" et "gendre de Gilles Bouleau"- est lui totalement bidon, en revanche. Ces fausses informations ont été mises en ligne instantanément, devenant alors visibles de tous. Mais 27 minutes plus tard, notre page a finalement été supprimée par Wikipédia. Preuve de l'efficacité du système. 

"Concrètement, une fausse page bien faite sur une personne qui n'existe pas est assez difficile à détecter, sauf si son créateur commence à vouloir l'insérer dans d'autres articles. Dans ce cas, les spécialistes qui s'intéressent au sujet détectent généralement la supercherie", explique à LCI Pierre-Yves Baudouin, président de Wikimédia France. "Le risque pour le lecteur est quasi nul car tomber sur ces faux articles est quasiment impossible, le sujet n'existant pas. En revanche, l'ajout d'erreurs, de fausses informations, de contenus publicitaires, de suppression d'informations s'avère quotidien", souligne-t-il. Voici d'ailleurs la liste complète des canulars ayant vu le jour sur la plateforme. 

Lire aussi

Wikipédia est plutôt salué pour être l'une des rares grandes plateformes Web à ne pas être victime d'infox en masse- Pierre-Yves Baudouin, président de Wikimédia France

Face aux flots d’informations qui arrivent chaque jour sur Wikipédia, la vigilance participative, sur laquelle repose la plateforme, a parfois ses limites. "Contrairement aux autres plateformes, sur Wikipédia personne n'est exclusivement modérateur et rémunéré pour cela", explique Pierre-Yves Baudouin. Pour pallier à cette carence, poursuit le président de Wikimédia France, la version germanophone de Wikipédia a adopté un fonctionnement légèrement différent des autres Wikipédia. Les modifications sont toujours instamment mises en ligne. Mais l'article présenté au lecteur n'affiche pas la dernière modification, seulement la dernière version validée.

"Il faut ensuite qu'un wikipédien (un contributeur, ndlr) expérimenté confirme la modification", reprend Pierre-Yves Baudouin. Ce système nécessite qu'un nombre gigantesque de modifications soient vérifiées ; ce que la communauté germanophone n'arrive pas à faire. Et il n'est pas rare que des modifications soient validées au bout de plusieurs mois. "Pour le moment le système actuel fonctionne plutôt bien et Wikipédia est plutôt salué pour être l'une des rares grandes plateformes Web à ne pas être victime d'infox en masse", souligne le président de Wikimédia France. Pourvu que ça dure...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Lire et commenter