REPLAY "SEPT À HUIT" - "Deux bouteilles de vodka par jour" : une ancienne alcoolique raconte sa descente aux enfers

REPLAY "SEPT À HUIT" - "Deux bouteilles de vodka par jour" : une ancienne alcoolique raconte sa descente aux enfers

SEPT A HUIT - Ancienne cadre dans la finance, Nathalie Braun a petit à petit sombré dans l’alcool. 18 cures de sevrage, autant de rechutes…. cette mère de famille raconte sa descente aux enfers entre divorce, isolement et coma éthylique. Jusqu’au jour où un ultimatum de son entourage amorce son retour à la vie.

L’alcool a bien failli avoir raison d’elle. Ancienne cadre dans la finance au Luxembourg, Nathalie Braun est finalement venue à bout de son addiction malgré de multiples rechutes. Tout commence à la suite d’un bypass, une opération visant à réduire la taille de l’estomac pour maigrir. "Une fois l’euphorie de la perte de poids passée, je me suis retrouvée face à mes angoisses que je gérais habituellement par la nourriture, confie-t-elle face aux caméras de Sept à Huit. Mais je ne savais plus manger, il fallait bien que quelque chose passe par la bouche pour me calmer". 

Nathalie augmente alors sa consommation d’alcool et commence à boire le matin avant d’aller travailler. S’en suit alors un burnout. Puis une descente aux enfers où elle boit du soir au matin. Ivre continuellement, Nathalie s’isole et perd mari et amis. Elle tente à multiples reprises d’arrêter la boisson. Mais se désintoxiquer n’est pas une mince affaire puisqu’elle finira par se sevrer complètement après... 18 cures.  

Un témoignage touchant à retrouver dans le portrait de la semaine signé Thierry Demaizière.

Toute l'info sur

Sept à huit

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Omicron : 464.769 nouvelles contaminations au Covid en 24 heures, un record en France

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 18 janvier

République Tchèque : une chanteuse meurt du Covid-19 après l'avoir volontairement contracté

Yvelines : "menacée" après un cours sur l'évolution illustré avec une image de Soprano, une enseignante "exfiltrée"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.