À 25 ans : une commissaire en première ligne à Seine-Saint-Denis

À 25 ans : une commissaire en première ligne à Seine-Saint-Denis

Les femmes représentent 25% des commissaires de police dans notre pays. Nous avons rencontré l’une de ces femmes commissaires. Elle a 25 ans, fraîchement diplômée et a choisi un commissariat de Seine-Saint-Denis pour son tout premier poste.

“Aujourd’hui, interpellation de six objectifs simultanément dans le cadre d'une enquête préliminaire pour trafic d’héroïne”. Être la plus précise possible, calme, la commissaire Clara Troalen est à deux heures d’une opération anti-drogue préparée par ses équipes depuis six mois. “Il faut surtout que ce soit clair, que l’on puisse travailler en sécurité. Les enquêtes, ils savent le faire. Ils n’ont pas besoin de moi, ils ont plus d’expériences que moi. Donc, c’est plutôt l’organisation pour que l’on puisse travailler en sécurité”, a-t-elle précisé.

Toute l'info sur

Le 20h

Sortie de l’école des commissaires de police en 2020, elle voulait venir à Saint-Denis pour ce genre d’opération sensible. ce matin, une cinquantaine de policiers ont été mobilisés. À 25 ans, c’est bien elle qui dirige. L’opération est un succès avec plus de deux kilos d’héroïne saisie. La routine du commissariat reprend. Elle commence toujours par le tour des bureaux. Clara Troalen est étudiante à Sciences Po quand elle découvre la police au cours d’un stage. L’univers lui était inconnu. Elle a été séduite par la vie des commissaires, entre enquêtes, encadrement et gestion des hommes.

Actuellement, elle dirige 102 policiers qu’elle doit guider, soutenir dans les moments compliqués et parfois recadrer. Ce travail, la numéro 3 du commissariat ne le mène pas seul. Chaque matin, elle fait son rapport à la commissaire principale de Saint-Denis. Son quotidien se joue aussi en dehors du commissariat. Découvrez l'intégralité de ce reportage dans la vidéo ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

EN DIRECT - "Nous avons encore devant nous des jours difficiles à l'hôpital", prévient Attal

Lire et commenter