À Bercy, les fans retrouvent les sensations du live au concert-test d'Indochine

À Bercy, les fans retrouvent les sensations du live au concert-test d'Indochine

Cinq mille spectateurs ont participé ce samedi au concert expérimental organisé à Paris Bercy pour démontrer l'efficacité des mesures sanitaires pour les grands spectacles. L'événement vient tout juste de se terminer.

Le concert-test du groupe Indochine a lieu ce samedi 29 mai au palais omnisports de Paris-Bercy. D'autres concerts-tests, plutôt concluants, ont eu lieu ces derniers mois en Espagne, en Angleterre, aux Pays-Bas. Les premiers résultats de cette expérimentation française sont attendus fin juin. On a compris tout l'intérêt scientifique de l'expérience. Mais, visiblement, les volontaires voulaient surtout retrouver les sensations d'un concert en live.

Toute l'info sur

Le WE

En ce moment, le public est déjà en train de sortir au compte-gouttes. Il y a eu énormément d'émotions dans cette salle. Pour la plupart des fans, l'essentiel est de retrouver le groupe Indochine sur scène. Ils voulaient revivre un moment de concert de musique ensemble.

Le public s'est montré discipliné. Le port de masque a bien été respecté. Par ailleurs, il n'y a pas eu de boissons vendues dans l'enceinte du concert, mais les organisateurs ont simplement distribué des bouteilles d'eau minérale pour désaltérer le public. Pour ce qui concerne Nicola Sirkis, le chanteur d'Indochine, il a tenu à faire respecter une minute de bruit en hommage aux chercheurs, aux scientifiques ou médecins qui se sont tous engagés dans la lutte contre le coronavirus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 13 décès en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

Malaise cardiaque d'Eriksen : "S'il n'est pas nul, le pourcentage de chances pour qu'il rejoue un jour est faible"

États-Unis : "avalé" par une baleine, un pêcheur en ressort indemne

Aveugle depuis 10 ans, un homme recouvre la vue grâce à une première mondiale

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.