VIDÉO - A Calais, le ras-le-bol des policiers

VIDÉO - A Calais, le ras-le-bol des policiers

IMMIGRATION - Les pressions subies par les policiers augmentent sans discontinuer, à Calais. Débordés par l'explosion du nombre de migrants, comme en attestent deux vidéos d'intervention publiées mardi 17 juin, ils réclament une augmentation de leurs effectifs et le classement de la zone en "secteur difficile".

Un policier à moto fait brusquement demi-tour. Il hurle "Putain !" et fonce à toute vitesse vers un groupe de plusieurs dizaines de migrants. Une fois à l'arrêt, il se saisit d'une bombe lacrymogène et ordonne aux personnes qui l'entourent de dégager, tout en demandant des renforts à ses collègues. "On a été pris à partie, une moto est tombée à terre, la situation est devenue intenable. (…) Le collègue, au moment où il fait son demi-tour, ils se sont jetés dessus", peut-on l'entendre dire.

EN SAVOIR + >> A Calais, les agressions anti-migrants sont plus nombreuses

Une situation qui empire

Cette scène, filmée par une caméra fixée sur le casque du CRS, se déroule sur la rocade de Calais, au beau milieu de la circulation. Mises en ligne ce mardi par les forces de l'ordre elles-mêmes, ces images ont pour but de montrer les difficiles conditions de travail des policiers, en constante confrontation avec les migrants qui tentent de monter à bord des camions, direction le tunnel sous la Manche, puis l'Angleterre, toute proche. D'abord transmises à La Voix du Nord , nous nous les sommes également procurées.

Une vidéo rendue publique près d'un mois après la diffusion d'autres images, publiées par l'association Calais Migrant Solidarity où l'on peut voir des CRS frapper des migrants, près d'une bretelle d'autoroute. Une opération de communication qui traduit un ras-le-bol perceptible chez les CRS et la police des frontières de Calais. Selon Ludovic Hochart, responsable Côte d'Opale du syndicat de police UNSA, la situation empire rapidement, sans commune mesure avec ce qui a pu être observé auparavant.

"Nos agents sont minés moralement"

Interrogé par metronews, il rappelle : "Environ 11.000 migrants ont été interceptés aux abords du tunnel, entre janvier et mi-mai 2015. C'est plus que pour la totalité de l'année 2014. Le nombre de migrants découverts dans les camions a quant à lui augmenté de 350% sur les cinq derniers mois. Cela ne présage rien de bon pour le reste de l'année. Ce sont des chiffres effarants." Des statistiques qui, dévoilées début juin par Francetvinfo , ont poussé les forces de l'ordre locales à lancer un énième cri d'alarme.

"C'est exceptionnel ce qu'il se passe à Calais et les moyens ne sont pas adaptés", poursuit le syndicaliste. "Le nombre des migrants augmente, la pression augmente. C'est en continuité avec ce qu'il se passe depuis l'été dernier. Ça ne s'essouffle pas, bien au contraire. Les effectifs sont dans le rouge et nos agents sont minés moralement." Au cœur des revendications : l'augmentation des effectifs et le passage de la zone en "secteur difficile". Depuis, une partie de leurs exigences ont été satisfaites. Une compagnie supplémentaire de CRS est venue gonfler les rangs, sur les rocades, ce jeudi 11 juin. "Mais la police des frontières, qui assure le suivi judiciaire et la sécurité publique, n'a pas été renforcée. On croise les doigts pour être entendus bientôt."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

"Koh-Lanta" : ce sont Ugo, Claude et Laurent qui s’affronteront sur les poteaux en finale

VIDÉO - Explosion à Sanary-sur-Mer : l'émotion des amis de la victime et des personnes toujours recherchées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.