A-t-on droit de se rendre à un rendez-vous médical après 18h ? Le 20H vous répond

A-t-on droit de se rendre à un rendez-vous médical après 18h ? Le 20H vous répond

PRATIQUE - Chaque soir, le JT de TF1 se penche sur les interrogations des téléspectateurs dans sa rubrique "Le 20H vous répond". Au menu : les conséquences précises du couvre-feu sur les rendez-vous médicaux ou paramédicaux.

Depuis le début de la crise sanitaire, le JT de TF1 passe chaque soir au crible les interrogations des téléspectateurs dans "Le 20H vous répond". Au menu de ce mercredi : a-t-on droit de se rendre à un rendez-vous médical ou paramédical après 18h ? Si oui, cette autorisation n'est-elle pas soumise à des conditions ? Comment peut-on savoir si certains de ces rendez-vous sont considérés comme essentiels ou non ? Alexia Mayer répond à ces questions, sur le plateau de Gilles Bouleau, dans la vidéo en tête de cet article. 

Dans "Le 20H vous répond" de mardi, nous indiquions que les rendez-vous médicaux ou paramédicaux étaient autorisés pendant le couvre-feu. Mais si l’on en croit les nombreux messages envoyés par les téléspectateurs, cette question nécessite d’être encore plus précis.  

Toute l'info sur

LE 20H VOUS RÉPOND

Quelle est la règle précise concernant les rendez-vous médicaux et paramédicaux ?

La continuité des soins doit être assurée. Vous pouvez donc vous rendre à une consultation après 18h. Il est permis d'aller voir un médecin, un ostéopathe, un kinésithérapeute ou un orthophoniste, parmi tant  d'autres exemples. Il y a toutefois une condition apportée par le ministère de l’Intérieur, figurant dans le décret publié au Journal officiel, prévoyant qu'il doit s’agir de consultations ou de soins "ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés"

Ce mot "différé" est sujet à interprétation. S'applique-t-il aux rendez-vous à venir ou déjà pris  ? 

Les soignants que nous avons consultés nous disent bien  : "N’annulez pas vos rendez-vous, seul le professionnel peut vous dire s'il est reportable ou non". Mais si j’ai mal au dos et que mon ostéopathe, ou mon kinésithérapeute, ne peut me voir qu’à 19h, oui, je peux y aller. 

Mais certains rendez-vous peuvent parfois sembler non-essentiels…

Tout dépend de l’état du patient et de son passé médical. Ce qu’on peut penser être un petit pépin de santé peut aussi s’aggraver. Par exemple, certains diabétiques ont parfois une perte de sensibilité des pieds, ou un ongle incarné mal soigné peut déboucher sur une opération chirurgicale. L’idée, c’est de prévenir toute complication et d’éviter à tout prix un défaut de soins. L'attestation dérogatoire a d'ailleurs évolué : les "actes de prévention" sont clairement inscrits. En cochant cette case, la deuxième, vous ne serez pas verbalisés, nous assure le ministère de la Santé. 

Les questionnements restant nombreux, cette rubrique continuera d'accompagner le public tout au long de cette période. Si vous avez vous-même une question, vous pouvez la poser sur les réseaux sociaux avec le hashtag #le20HVousRepond, ou directement par mail à une adresse dédiée : le20Hvousrepond@tf1.fr.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Covid-19 : une réunion sur les protocoles de déconfinement se tiendra ce soir à l'Élysée

Quelles sont les alternatives au confinement le week-end ?

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

"Les virus libérés dans l'air se diluent vite dans l'atmosphère" : que sait-on des contaminations dehors ?

Lire et commenter