VIDEO - Abattoirs : ce moment très tendu où des "véganes" de Nuit Debout croisent des éleveurs

VIDEO - Abattoirs : ce moment très tendu où des "véganes" de Nuit Debout croisent des éleveurs

INCOMPREHENSION - Une quarantaine de militants Nuit Debout se sont rendus jeudi soir devant un abattoir de Vitré (Ille-et-Vilaine) pour protester contre les conditions de traitement des animaux. Ils ont été accueillis sur place par des éleveurs. Grosse tension et points de vue irréconciliables.

Un débat entre militants véganes et des éleveurs, c'est plutôt rare, et quand cela se produit, c'est forcément tendu. La scène, captée par les micros d' Europe 1 , s'est déroulée jeudi soir devant un abattoir de Vitré (Ille-et-Vilaine) où une quarantaine de militants de Nuit Debout avaient décidé de manifester après la publication de nouvelles images par l'association L214 , comme dans une trentaine d'abattoirs de France, de Suisse et de Belgique. Ils ont été accueillis par des éleveurs plutôt énervés.

La rencontre est assez surréaliste et l'incompréhension, à peu près totale. Face aux arguments des véganes en faveur d'une alimentation sans viande, les éleveurs ont opposé une fin de non-recevoir. "Ne mangez pas de viande, mais fichez-nous la paix", commence par rétorquer un agriculteur. Puis : "Vous n'existez pas."

"Vous faites ce que vous voulez de votre c…"

Une militante de Nuit Debout lui tient tête : "J'ai un combat à mener et je continuerai à me battre". Mais l'éleveur en colère n'en démord pas, car lui aussi estime avoir une "mission". "Nous aussi, et c'est de nourrir l'humanité, c'est la mission que Dieu nous a confiée". Du reste, estime le professionnel, "on ne voit pas ce que l'on peut faire de mal aux animaux en les mangeant".

La suite est un véritable dialogue de sourds. "Je ne mange pas de viande depuis quinze ans et je suis en bonne santé", argumente la militante végane. "C'est votre choix", lui retourne l'éleveur. "Vous faites ce que vous voulez de votre c…, mais vous venez sur notre terrain et on va vous dire merci peut-être ? Et de déclarer sa flamme pour les animaux, qu'il "adore".

A LIRE AUSSI >> Maltraitance animale : le ministère de l’Agriculture suspend trois abattoirs

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - Crise au Proche-Orient : les ministres de l'Union européenne se réuniront en urgence mardi

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.