VIDÉO- Aéroport de Lyon : mais comment une voiture a-t-elle pu entrer si facilement sur les pistes ?

Société
DirectLCI
QUESTIONS - Après qu’une voiture a réussi à s’introduire sur les pistes de l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon, des questions se posent. Notamment sur la sécurité des aéroports.

A 11h15 ce lundi 10 septembre, la police parvenait enfin à maîtriser le chauffard qui venait de s’introduire sur les pistes de l’aéroport Saint-Exupéry à Lyon. Une course-poursuite folle qui pose désormais de nombreuses questions.

La sécurité est-elle suffisante ? Comment l’homme a-t-il pu accéder si facilement au tarmac ? Et les aéroports sont-ils assez protégés ?

Dans les faits, ce genre de scénario est connu et celui d’une voiture qui rentre dans un aéroport chargé d’explosifs, redouté par les autorités. Ce lundi matin, l’homme a réussi à déjouer tous les dispositifs. Michel Polacco, expert aéronautique, explique comment cela a pu arriver.

"Ce ne sont pas des terrains militaires, on ne protège pas des dépôts d’armes ou des choses comme ça, et par conséquent, il y a seulement des portes ou des vitres qui ne sont quand même pas des blindages et qui ne sont pas faits pour résister à des voitures béliers".

Des aménagements à prévoir

Depuis les attentats du 11 septembre, des millions d’euros ont été engagés pour renforcer la sécurité à l’intérieur des aéroports. Mais selon les experts, les abords ne sont pas assez protégés. Il y a des caméras et des grillages, mais les plots de béton souvent dissuasifs, sont trop rares.


"Il n’y a pas de bloc béton ou borne rétractables qui sortent du sol qui auraient pu arrêter sa course folle. On est vraiment face à un cas atypique, ou il a joué de chance dans son parcours", note Sébastien Thillet, du syndicat de police Unité-SGP Rhône.

En vidéo

Une incroyable course-poursuite à l'aéroport de Lyon

Ce lundi matin, après avoir conduit à contresens sur l’autoroute, l’homme s’était rendu à l’aéroport Saint-Exupéry. Pour entrer à l’intérieur, il n’a pas hésité à briser les vitres avant de traverser le hall du terminal et se retrouver face aux avions. Un ouvrier a été légèrement blessé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter