VIDÉO - Alain Finkielkraut à Nuit Debout : "Facho" contre "pauvre conne"

VIDÉO - Alain Finkielkraut à Nuit Debout : "Facho" contre "pauvre conne"
SOCIÉTÉ

PAS JOLI JOLI - Alain Finkielkraut a reçu samedi soir un accueil glacial de la part des manifestants de Nuit Debout, place de la République, à Paris. Qualifié de "facho", l'essayiste et académicien n'a trouvé pour tout argument qu'un "gnagnagna" et deux "pauvre conne".

C'est assurément un bad buzz. Alain Finkielkraut a voulu se rendre place de la République à Paris samedi 16 avril où se réunissent depuis plus de deux semaines des participants du mouvement Nuit Debout, qui s'opposent à la réforme du code du travail. Mais le philosophe n'était visiblement pas le bienvenu.

Si, lors de cette dix-septième nuit de mobilisation, l'ancien ministre grec Yannis Varoufakis a eu droit à cinq minutes de discours, Alain Finkielkraut a quant à lui été chahuté. Et l'essayiste a été particulièrement désappointé par l'accueil qui lui a été réservé.

 "Je peux répondre aussi, oui ?"

Dans une vidéo qui témoigne de ce traitement plutôt glacial, on peut entendre des "casse-toi", "facho", "fasciste", alors que l'homme, dont les prises de position ont souvent suscité la controverse, est "invité" à quitter les lieux.

Alain Finkielkraut ne s'est pourtant pas laissé abattre. Et plutôt que de partir avec dignité, il a tenu à répondre aux insultes : "Gnagnagna", lance en guise de répartie l'homme pourtant élu à l'Académie française. Puis : "Pauvre conne !", "Pauvre conne !", à l'adresse d'une manifestante. Pour finir par se justifier : "Ça va à la fin, je me fais insulter je peux répondre aussi, oui ?"

"Taisez-vous! Taisez-vous!"

Sur Twitter, les jeunes communistes se sont félicités dans la foulée d'avoir évacué Alain Finkielkraut.


Ce n'est pas la première fois que le philosophe s'illustre par un coup de sang. Sur le plateau de l'émission "C'est dans l'air" en 2013, il avait hurlé, hors de lui, à l'adresse d'un de ses contradicteurs qui participaient à un débat traitant pourtant du vivre ensemble : "Taisez-vous! Taisez-vous!" Une réplique restée dans les mémoires du paf.

 À LIRE AUSSI
>> 
VIDÉO - Nuit Debout : Yanis Varoufakis apporte son soutien aux manifestants
>> 
"Nik le travail", "ACAB", "Hitler": les policiers sur la piste des casseurs en marge de Nuit Debout
>> 
SONDAGE EXCLUSIF - Un nouveau Mai-68 en France ? La jeunesse y pense

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter