Appels d’urgence : le numéro unique est-il efficace ?

Appels d’urgence : le numéro unique est-il efficace ?

Une région doit être prochainement choisie pour expérimenter le numéro d’urgence unique. Cette mesure a été réclamée par certains secouristes depuis très longtemps. Mais elle ne fait pas l'unanimité pour autant.

Chacun ses protocoles et son numéro de téléphone, mais une plateforme partagée. Depuis 2014 dans l'Hérault, Samu et pompiers travaillent à quelques mètres et parfois main dans la main. Cet après-midi, un accident de scooter est déclaré. Les pompiers reçoivent des images de la scène et les partagent avec le Samu. “Tout le monde partage les mêmes images, partagent les mêmes informations sans téléphone, sans application, sans réseau informatique qui est déjà faillible, mais qui en plus consomme. Quand vous faites un texto, vous consommez du temps”, explique le lieutenant-colonel Gilles Viriglio, chef de groupement action opérationnelle su service incendie et de secours de l’Hérault (SDIS).

Toute l'info sur

Le WE

Voilà un avant-goût de ce que pourrait être les appels d'urgence dans quelques années. À ce jour, pas moins de 13 numéros d'urgence coexistent en France. L'idée du gouvernement serait à terme d'instaurer un numéro unique. Au 112, des agents recevraient des appels pour les orienter vers les métiers concernés : pompiers, Samu ou police par exemple. En Europe, une dizaine de pays l’utilisent déjà comme référence, mais sans forcément être plus rapide. Selon une étude européenne, en appelant le 112, une victime prendra en moyenne 33 secondes pour joindre le bon interlocuteur. Alors que le numéro du Samu lui donnera en 11 secondes. En France, beaucoup de médecins craignent en plus des erreurs dans la prise charge des patients.

“Si vous avez mal dans la poitrine, est-ce que c'est une crise d'angoisse ou un infarctus ? Même un secouriste très bien informé, ce n'est pas lui qui va faire la différence, c'est un médecin. Si demain, il n’y qu’un seul numéro et que ce numéro n'est pas décroché en première intention par un professionnel de santé, c'est une perte de chance”, souligne le Dr François Braun, président de Samu / Urgences de France. Samu et pompiers travaillaient ensemble dans une vingtaine de départements. Aucun n'a jamais encore expérimenté de numéro unique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Omicron : 12 cas d'infection désormais détectés en France, 38 pays concernés par le nouveau variant

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.