Nice, ville de villégiature, intègre la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco

Nice, ville de villégiature, intègre la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco

RÉCOMPENSE - La ville de Nice a été classée mardi au Patrimoine mondial de l'Unesco au titre de "ville de la villégiature d'hiver de Riviera" pour son patrimoine architectural, paysager et urbanistique façonné par 200 ans d'histoire cosmopolite à partir de la fin du XVIIIe siècle.

Après l'échec, en juillet 2019, de la candidature des "Alpes de la Méditerranée" à figurer à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial, le gouvernement français avait début 2020 retenu la candidature de "Nice, capitale du tourisme de Riviera". C'est chose faite. Ce mardi 27 juillet, la ville a fait son entrée au patrimoine mondial de l'Unesco, aux côtés de Vichy, nommée ce week-end. 

Toute l'info sur

Le 20h

Une consécration pour la ville azuréenne et pour son maire Christian Estrosi qui en avait l'objectif depuis son élection à la tête de la ville en 2008. "Nice, notre ville que nous aimons tant, est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle devient, pour la planète entière, une des villes-références du patrimoine mondial. C’est un événement historique, unique dans notre histoire par sa dimension et son retentissement", a-t-il réagi via Twitter. L'édile a salué une ville "à la fois enracinée et ouverte, méditerranéenne et alpine, européenne et cosmopolite", dont "l'architecture et le paysage unique en font un modèle pour un grand nombre d'autres villes du monde."

"Je regarde cette inscription à la fois comme un aboutissement et comme un encouragement à aller plus loin encore. C’est donc avec la même détermination que je me consacrerai maintenant à soutenir la candidature de Nice au label de Capitale européenne de la culture 2028. Notre ville est désormais inscrite au patrimoine commun de l’humanité", a-t-il déclaré sur Twitter, annonçant ainsi la candidature pour la capitale européenne de la culture 2028.

"Entre 30% et 50% de visites en plus"

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a, quant à elle, salué cette inscription qui "consacre Nice comme archétype de la villégiature d’hiver de riviera avec son site exceptionnel, entre mer et montagne, et les diverses influences qui ont façonné son patrimoine."

Au-delà de la reconnaissance symbolique, cette distinction est surtout supposée doper l'activité touristique, comme l'affirment plusieurs commerçants interrogés dans la vidéo consacrée à Vichy en tête de l'article. "Les Chinois et les Japonais regardent les classements Unesco", affirme une commerçante. “Les chiffres annoncent entre 30 et 50% d’augmentation de visites, nous espérons avoir au moins ces chiffres dans nos commerces”, déclare un autre. 

Lire aussi

Il faudra un peu de temps pour mesurer les retombées économiques pour la ville. D'ici là, Nice ne devra pas se reposer sur ses lauriers. L'Unesco peut aussi retirer un titre, comme cela avait été le cas à Liverpool qui a perdu son classement pour avoir dénaturé ses docks.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Covid-19 : confinement prolongé jusqu'au 4 octobre en Nouvelle-Calédonie

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

La mystérieuse disparition d'une jeune instagrameuse met les Etats-Unis en émoi

Patrimoine, assurance-chômage... Les annonces d'Emmanuel Macron pour les travailleurs indépendants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.