Avions publicitaires : bientôt la fin du voyage

Avions publicitaires : bientôt la fin du voyage

Les avions publicitaires font partie du paysage lorsque l’on est allongé sur sa serviette à la plage. Jugés trop polluants, notamment sur le plan sonore, vous ne les verrez plus en 2022. Les derniers professionnels du secteur sont déjà nostalgiques.

Ils flottent derrière eux comme un air de nostalgie, le souvenir des premières baignades en famille rythmé par ces messages qui, soudain, s'invitent dans notre ciel d'été. “Pour moi, c’est un synonyme de vacances. Parce que quand j'étais gamine, il y en avait encore plus que ça”. “Ça donne envie aux enfants, donc du coup ça nous donne aussi des idées pour les activités”. “Depuis le temps des temps que ça existe, je pense qu'ils font partie du décor”.

Toute l'info sur

Le 20h

Depuis ses débuts dans les années 20, la publicité aérienne n'a pas manqué d'imagination. L'été est sa saison, le Festival de Cannes son grand rendez-vous annuel. Cela fait une trentaine d'années que Michel Bros consacre ses étés au vol publicitaire. Le littoral méditerranéen n'a plus de secrets pour lui.

À l'origine, il y a bien sûr les banderoles assemblées sur place, de gigantesques toiles imprimées jusqu'à 300 mètres carrés de superficie. Pilote débutant, prière de s'abstenir. L'activité fait débat. “Moi je trouve que ce n'est pas bien, ça pollue cet avion qui passe là”. “La pollution, ce n'est pas les quatre avions de publicité qui vont polluer”.

C’est pourtant bien au nom de l'environnement que l'Assemblée nationale a décidé de mettre un terme à la publicité aérienne. Elle vit son dernier été. “Ce que je trouvais injuste c'est que des avions qui font à peu près l'équivalent de quatre ou cinq voitures tout en soutenant des centaines d'emplois disparaissent alors qu’au même moment on voit des énormes avions avec 4 000 passagers qui tournent au fioul lourd”.

La plupart des clients ont déjà déserté, le planning peine à se remplir. Client fidèle de ces vols facturés en moyenne 2 000 euros les 2h, le directeur de ce parc va devoir réorganiser sa communication à regret.

Manon, elle, regrettera ses messages plus personnels composés de lettres en tissu, accrochées les unes aux autres. “On a des petits surnoms, des fois ça va sur la plage c'est fun c'est rigolo. C'est toujours quelque chose qui fait rêver quoi d'avoir l'avion qui passe avec la demande en mariage sur la banderole”.

Alexis Giordana avait senti le vent tourner et développait d'autres activités. Des avions au service de l'environnement pour la prospection sous-marine par exemple. Un complet revirement, un nouveau départ.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant Delta : les personnes vaccinées pourraient autant le transmettre que les non-vaccinées

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

"C'est comme si la vaccination ne servait à rien" : la déception des touristes face aux restrictions en Outre-mer

Covid-19 : décès de Jacob Desvarieux, figure du groupe Kassav'

VIDÉO - Turquie : les images impressionnantes des feux de forêt qui ravagent la région d’Antalya

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.