"C'est comme si la vaccination ne servait à rien" : la déception des touristes face aux restrictions en Outre-mer

"C'est comme si la vaccination ne servait à rien" : la déception des touristes face aux restrictions en Outre-mer

RÉACTIONS - Pour faire face à la forte propagation du variant Delta, la Martinique et la Réunion se reconfinent à partir de ce vendredi pour la première et de ce samedi pour la seconde. Une nouvelle qui contraint les vacanciers à revoir leurs plans.

L'île n'avait plus connu de période de confinement depuis celui du printemps en 2020. Mais face à la dégradation de la situation sanitaire, le préfet de La Réunion a annoncé, jeudi 29 juillet, la mise en place d'un confinement partiel en journée, couplé à un couvre-feu strict de 18h à 5h, à partir de ce weekend, et ce, pendant deux semaines. Idem en Martinique, où le confinement est de nouveau de vigueur depuis ce vendredi, avec un couvre-feu à 19h. 

Un coup dur pour les habitants sur place, mais aussi pour les voyageurs qui avaient prévu de séjourner dans les DOM-TOM, contraints de revoir leurs plans. 

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Depuis l'annonce du confinement, l'agence de voyage parisienne "Voyage antillais", est débordée. Les clients se succèdent pour annuler ou se faire rembourser leurs voyages. "On est pris au dépourvu à la fois nous, à la fois les clients et donc on propose  soit le remboursement, soit l'avoir. On voit au cas par cas, selon le client", explique Laetitia De Laprade, directrice de l'agence de voyage, dans la vidéo en tête d'article. 

C'est le cas de Johan qui devait partir en Martinique pendant 15 jours. Finalement, il a opté pour l'option remboursement. "On va reprogrammer des nouvelles vacances, en essayant d'aller dans des pays où ce n'est pas trop confiné", affirme-t-il au micro de TF1. 

Même constat à l'aéroport d'Orly, depuis ce matin la compagnie aérienne AirCaraïbes qui dessert la Réunion a enregistré 150 annulations. "On s'adapte, on accompagne les passagers, tous les billets sont 100% modifiables ou remboursables et donc on fait au mieux pour s'adapter et répondre aux besoins des clients", assure Murielle Assouline, directrice de la compagnie aérienne French Bee. 

Certains ont fait le choix de partir quand même. "On a appris hier soir qu'il y avait des mesures de confinement, mais bon on pourra partir en vacances, c'est l'essentiel je pense", déclare un voyageur. "C'est déjà un report d'un voyage qu'on devait faire en 2020 donc on y a va quand même", affirme un couple dépité.

"On a perdu 50% de notre chiffre d’affaires en 24h"

Sur place, beaucoup de Français en provenance de métropole ont déjà annulé leur réservation. Depuis l'annonce du Préfet, l'hôtel le Grand bleu à Saint-Gilles-Les-Bains essuie annulations sur annulations. "On a perdu 50% de notre chiffre d’affaires en 24 heures", affirme son directeur Arnaud Teiti. 

Et ceux qui sont restés quand même, ne cachent pas leur agacement :"Je suis un peu en colère parce qu'on est venus en se faisant vacciner, on a un pass sanitaire et c'est comme si la vaccination ne servait à rien", lâche un client de l'hôtel au micro de TF1.

Lire aussi

Parallèlement au confinement, la Réunion compte accélérer sa campagne de vaccination pour limiter la propagation du variant Delta. À l'heure actuelle, à peine trois personnes sur 10 sont entièrement vaccinées contre plus de 5 sur 10 au niveau national. L'agence de santé régionale s'est fixée un objectif de 60.000 injections dès cette semaine pour arriver fin août à 49% de la population réunionnaise entièrement vaccinée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Plus de 200 arrestations à Melbourne lors de manifestations contre les restrictions sanitaires

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

Algérie : l'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.