"C'est royal d'approcher ma petite-fille sans masque", la nouvelle vie des grands-parents vaccinés

"C'est royal d'approcher ma petite-fille sans masque", la nouvelle vie des grands-parents vaccinés

FIN DE LA PARENTHÈSE - 1,6 million de personnes ont déjà reçu leurs deux doses de vaccin. Parmi elles, de nombreux grands-parents qui peuvent enfin retrouver leurs petits-enfants de façon presque normale.

"Mamie, mamie !"... Naomi, cinq ans, se jette dans les bras de sa grand-mère. Oublié les gestes barrières, la petite-fille savoure le bonheur de retrouver ses grands-parents. Son papy Jo est aussi de la fête. A 84 ans, il a reçu sa deuxième dose de vaccin la semaine dernière. Depuis, il revit. "C'est royal. Je vais pouvoir l'approcher, sans masque en plus", se félicite-t-il. Pour la première fois depuis des mois, Naomi va pouvoir passer quelques jours chez ses grands-parents. "On a le téléphone, mais de ne pas avoir de contact charnel, c'est quelque chose d'épouvantable. C'est une punition", reconnaît sa grand-mère. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Leur fille Sarah est également soulagée de pouvoir à nouveau compter sur leur aide. "C'est vraiment difficile. Émotionnellement, mais aussi pour la vie de femme, la vie de couple, la vie au travail. Donc là, on va normalement pouvoir reprendre une vie normale. C'est extraordinaire", se réjouit-elle.

C'est formidable. On n'a plus d'appréhension maintenant.- François, le grand-père de Victoria

Pour François et Marie, c'est le même soulagement. Lui est médecin et elle a un facteur de comorbidité. Le vaccin leur permet de garder leur petite-fille Victoria tous les mardis. "C'est formidable. On n'a plus d'appréhension maintenant", savoure François. D'autant que ces jours-ci, voir leurs petits-enfants constitue l'un des seuls moments de convivialité dans leur quotidien. "On prend quand même beaucoup de précaution. On ne sort pas. On limite nos sorties à peine pour aller se ravitailler. On ne voit pas nos amis", détaille de son côté Marie. 

Alors pouvoir jouer à la bataille "miaou", s'embrasser, et enfin sortir de l'isolement, est une vraie récompense. Et ce bonheur est à portée de main pour toutes les personnes de plus de 75 ans qui devraient en principe être toutes vaccinées d'ici quatre mois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Vaccin Johnson & Johnson : la HAS espère donner un avis "à la fin de la semaine"

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Covid-19 : les centres de vaccination vont-ils ouvrir tous les week-ends ?

Lire et commenter