VIDEO - Canicule : asphalte fondu au Pays-Bas, 47°C au Portugal.... l'Europe suffoque

SOCIÉTÉ
DirectLCI
ESTIVAL - La canicule, qui a fait trois morts en Espagne cette semaine, continue de sévir en Europe où, du nord au sud, touristes et habitants suffoquent. Au Portugal, où les températures avoisinent les 46°C, la vague de chaleur s'approche des records européens.

L'air brûlant venu d'Afrique du Nord n'en finit plus de se propager en Europe. Conséquence, du nord au sud les habitants suffoquent. Et cette canicule est particulièrement marquée dans toute la péninsule ibérique, où les températures resteront

au-dessus des 40°C jusqu'à dimanche au moins.


Vendredi, il a fait jusqu'à 43°C à Lisbonne. Les parcs de jeux ont été fermés et le public a été invité à limiter ses activités en extérieur. La mairie a également décidé d'ouvrir plus tôt dans la journée les centres d'accueil pour les sans-abri pour leur permettre de s'abriter de la chaleur. Et l'institut portugais de météorologie IPMA s'attend à ce que le mercure atteigne les 47°C ce samedi à Santarem, dans le centre du Portugal, tout près du record européen établi en 1977 à Athènes où la marque de 48°C avait été atteinte.

Feux de forêt et rupture électrique

Ces températures caniculaires cumulées à la sécheresse favorisent les feux de forêt, et quelque 740 pompiers ont été mobilisés ce samedi sur un incendie qui s'est déclaré dans la région touristique de l'Algarve (sud), sur les hauteurs de Monchique. Deux villages ont été évacués et dix avions bombardiers d'eau sont déployés sur zone.


Le Portugal est encore traumatisé par les deux incendies massifs qui ont fait 114 morts l'an dernier. Des alertes incendie ont été lancées par texto auprès des habitants de plusieurs régions, dont la région de Lisbonne où la protection civile estime que le risque de départs de feu est extrême.

A Cascais, sur la côte Atlantique près de Lisbonne, l'utilisation massive de systèmes d'air conditionné ont provoqué une rupture de l'alimentation électrique dans la nuit de vendredi à samedi. Des dizaines de milliers de personnes ont été privées de courant pendant plusieurs heures.


Pendant ce temps, en Espagne, la chaleur a fait trois morts cette semaine, deux hommes victimes d'attaque cardiaque dans la région de Murcie (sud), un autre à Barcelone, rapportent les médias espagnols. Un feu de forêt a également frappé vendredi et samedi la région de Nerva (sud) mais les pompiers ont réussi à le stabiliser. Dans le sud du pays, la ville touristique de Cordoue s'attendait samedi à des températures allant jusqu'à 45°C.

Asphalte fondu aux Pays-Bas

Plus au nord de l'Europe, la sécheresse qui frappe en Allemagne est sans précédent depuis des décennies, avec de lourdes conséquences sur l'agriculture. La récolte des céréaliers allemands devrait être réduite de 20% cette année. Tandis qu'aux Pays-Bas, les autorités ont fermé certaines sections d'autoroutes car l'asphalte a commencé à fondre sous le soleil écrasant.


Par ailleurs, dans le centre du pays, la municipalité de Zwolle a procédé depuis vendredi à la coupe de branches de plus d'une centaine de peupliers, qui risquent de se briser spontanément à cause de la chaleur et créer des situations dangereuses, a rapporté la télévision publique néerlandaise NOS.


En Scandinavie, le mois de juillet a été le plus chaud jamais enregistré en Suède tandis qu'en Finlande, où la température moyenne en août est de 19°C, le mercure s'est affolé, atteignant cette semaine les 30°C. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter