Ce que dissimulait l’obsession de l’Etat à tout réglementer selon François Lenglet

Ce que dissimulait l’obsession de l’Etat à tout réglementer selon François Lenglet

À peine publiée, déjà abandonnée. La nouvelle attestation était bien trop compliquée. Pour tout déplacement de moins de 10 kilomètres, un justificatif de domicile suffira. François Lenglet fait le point sur une telle impréparation.

Cette impréparation, vis-à-vis de l’attestation de déplacement entre autres, est-elle la preuve ultime de nos travers bureaucratiques ? François Lenglet, spécialiste économie de TF1 acquiesce. “C’est vrai. Attestations inutiles, disquaires devenus magasins essentiels alors qu’ils ont quasiment disparu. Souvenez-vous aussi de cette note incompréhensible de 45 pages sur la vaccination en Ehpad. La gestion de la crise sanitaire est une sorte de chef-d’œuvre bureaucratique. C’est la chapelle Sixtine des hauts fonctionnaires. Elle porte au plus haut ce qu’il faut bien appeler le délire normatif français”.

Toute l'info sur

Le WE

Il a précisé : “En réalité, l’épidémie révèle ce travers parce qu’elle a accru les pouvoirs de l’État. Mais tout ça existe depuis bien longtemps. Un simple acte de vente immobilière devenu aussi volumineux qu’une encyclopédie, le taux de TVA sur les coquillages n’est pas le même selon qu’ils soient vendus ouverts ou fermés. Cette complexité prélève un impôt lourd et silencieux sur la vie économique française et sur notre vie quotidienne. Des tracasseries d’autant plus difficile à supporter que dans le même temps, l’État s’est trouvé incapable de se fournir en masques il y a un an, en vaccin aujourd’hui”.

En concluant ses analyses, François Lenglet a affirmé : “Comme si son obsession à tout réglementer dissimulait son impuissance, sa perte de compétence. La réforme de l’État, sujet oublié durant ce quinquennat, mériterait d'être au cœur de la prochaine campagne présidentielle.”

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit dans les services hospitaliers

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.