Centres de vaccination débordés : les délais d'attente s'allongent par endroits

Centres de vaccination débordés : les délais d'attente s'allongent par endroits

ÉPIDÉMIE - Depuis l'allocution d'Emmanuel Macron lundi dernier, les Français se ruent dans les centres de vaccination. Résultat, par endroits, les délais s'allongent.

Trois heures d'attente pour recevoir le précieux sésame. Comme un air de déjà vu, c'est le temps qu'il faut désormais dans certains centres avant de se faire vacciner. "C'est le parcours du combattant en fait", reconnaît un homme dans le JT de 13H qui a tenté quatre fois de prendre rendez-vous sur Doctolib.

Toute l'info sur

Le WE

Du coup, il faut s'adapter à la situation. Dans une base de loisirs francilienne, un centre de vaccination éphémère a ainsi vu le jour pour le week-end. Mais avec les annonces d'Emmanuel Macron, les volontaires étaient plus nombreux que prévu. "On ne s'attendait pas à ce qu'il y ait autant de monde dès l'ouverture", confie Philippe Le Gall, le président de la Croix-Rouge française en Île-de-France. "Tant mieux. Ce centre peut accueillir 350 personnes par jour", poursuit-il. Finalement, 200 doses supplémentaires seront commandées.

23 jours d'attente en Bretagne

A l'échelle nationale, les délais entre prise de rendez-vous et vaccination ont explosé ces derniers jours et continuent d'augmenter par endroits. Le JT de TF1 les a recensé dans chaque département et les disparités sont parfois abyssales. Tout en bas du classement, on retrouve le Gers ou le Jura où il faut en moyenne six jours pour avoir un rendez-vous. C'est quatre fois moins que dans la Vienne où il faut attendre plus de 26 jours. Parmi les moins bien lotis, la Bretagne fait figure d'exception. Tous départements confondus, il y a plus de 23 jours de délai en moyenne.

A Retiers près de Rennes, malgré l'augmentation des cadences, les nouveaux candidats devront attendre un mois. "On revit exactement ce qu'on a vécu en mars, avril, à l'ouverture du centre quand il était difficile d'avoir un rendez-vous. Donc des délais qui sont très longs avec des gens qui deviennent un peu agressifs", explique le docteur Valérie Ferrando, responsable du centre de vaccination. 

Lire aussi

 Depuis l'allocution du président de la République, plus de trois millions et demi de rendez-vous ont été réservés sur Doctolib.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant Delta : les personnes vaccinées pourraient autant le transmettre que les non-vaccinées

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

"C'est comme si la vaccination ne servait à rien" : la déception des touristes face aux restrictions en Outre-mer

VIDÉO - Turquie : les images impressionnantes des feux de forêt qui ravagent la région d’Antalya

Variant Delta : la décrue qui semble s'amorcer chez certains de nos voisins est-elle de bon augure ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.